• A partir du Samedi 12 et jusqu'au Lundi 14, vos deux admin's seront en vacances. Pour la moindre question, le moindre problème, contactez KANG OANH
• Nous sommes en surplus évident de chimères. On ne ferme pas le gang, obviously, mais si vous pouviez privilégier les autres gangs, particulièrement les alchimistes, sages et sans-gangs, ce s'rait cool. ptit coeur


Partagez | 
 

 Am I not merciful ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité



Invité


MessageSujet: Am I not merciful ?    Mer 20 Juil - 21:38

seon atom
âge ;
vingt trois ans, il compte et recompte, il jubile doucement, la jeunesse qui caresse encore sa peau, le monde à ses pieds, vingt trois ans c'est l'âge des rêves chuchotés.
lieu et date de naissance ;
journée banale, il oublie parfois, il oublie même chaque fois, lorsque le douze février pointe le bout de son nez, il oublie, alors il prend un an sans le voir, mais ce qu'il n'oublie pas, ce qu'il n'oublie jamais, c'est l'odeur de Seoul, la lumière de Seoul, la danse vertigineuse des sons de Seoul.
origines ;
la péninsule coupée du monde, celle entourée d'ennemis et d'océans, la fière et faible Corée de ses parents.  
statut social ;
il a connu les caresses, les cris, la douceur et le vide, et ça l'a amusé longtemps, terriblement. Et puis la solitude a mordu, sale bête, et la plaie s'est infectée, et maintenant Atom il a l'âme en vrac de son célibat.
classe social ;
₩₩.
temps d'exil ;
il a compté sur le bout de ses doigts, d'abord les jours, puis les semaines et les mois, et il frémit dans le noir de devoir dessiner dans la boue les prémices de la première année, mais pas encore, pas encore, sept mois douloureux seulement.
crime présumé ;
ils ont dit les mots un peu brutaux, mais il est mal placé Atom, mal placé pour les juger, alors ils ont dit "coups et blessures" et c'était encore pas assez édulcoré pour l'explosion de haine, la danse des couleurs sur l'Autre, même le mot agression il est trop bon, parce que l'Autre il respire, il respirera toujours d'ailleurs, tant qu'il sera branché, l'homme aux poumons qui marchent à prise, il l'a complètement cassé Atom, et il sait même plus pourquoi, juste que c'était bon, là, au creux de l'estomac, toute cette rage et toute cette peine qui se peignaient pastel sur les côtes, mais ils ont dit que c'était un délit majeur, que tu pouvais pas casser les gens comme ça Atom, alors t'as été envoyé là, loin.
innocence ;
il a jamais essayé de se défiler. de toute façon, il avait fallu l'arracher au corps sanguinolent, à la respiration sifflante qui semblait lui hurler "continue ! mais continue !" et dans ses veines ça s'embrasait, alors il a cogné et cogné encore, et après il a sourit. Il est pas innocent Atom, il a pas le droit à ce mot là.
casier ;
la longue liste des années dans la rue et l'encre qui se répand aussi vite sur sa peau que sur les feuillets à son nom, Atom le violent, Atom le bruyant. Tapage nocturne, altercations, doucement, doucement le môme il écrivait sa propre page d'histoire sur un casier qui aurait fini par craquer.
gang ;
les magiciens
shon minho
l'île, c'est comment ?
le feu dans les veines, l'incendie qui hurle dans sa carcasse fatiguée, épuisée, il est le fantôme qui erre sagement sur la rive, l'ombre qui oublie de disparaitre à la lumière, il est vidé, fatigué, et l'étincelle quelque part à du mal à se rallumer. Mais il essaye de la protéger, de la raviver, elle qui embrasait le monde et les galaxie, cette rage de vivre, cette faim de tout qui le dévorait. En attendant il se heurte au silence, il a du mal à parler, il oublie les mots souvent, de bouger parfois. Il a l'esprit qui meurt, tristement.
Atom c'est l'enfant de la ville, le garnement qui sillonne vos rues mornes et leur redonne leurs véritables couleurs, celles qui explosent sur les murs et dans les atomes, celles qui hurlent à la vie pour qu'elles reviennent dans le béton gris. Atom il respire le bitume pour embraser les étincelles passionnés qui luisent dans l'obscurité, alors l'île il la déteste avec sa fausse vie et ses arbres et des rivières, Atom il veut voir des immeubles et des routes et la fourmilière inlassable de Seoul, la foule grouillante dans les métros, les odeurs de fer et de bouffe et d'égouts, Atom il veut la vie dissidente qui se cache au soleil, alors l'île elle peut garder ses paysages paradisiaques, Atom il veut le gris qui ment pour préserver les arcs-en-ciel comme des feux d'artifices qui surgissent dans les allées. Atom il le ressent jusque dans sa moelle le désir de béton, la faim de l'asphalte et des tours de verre, alors elle le nargue avec toute sa verdure et ses fausses allures de civilisation. Atom il la brûlera pour construire des buildings dans les cendres, et sur les murs il pourra peindre les galaxies, celles qui dansent en silence, celles aux couleurs que cette putain d'île elle pourra jamais lui donner.
ton rêve, c’était quoi ?
Sur les doigts les tâches des palettes aux trois cents couleurs, et sur la toile le reflet des hématomes comme un miroir tangible des supernovas. Atom il rêvait en couleurs,  en dégradés et en implosion de pinceaux. Atom il rêvait de dévoiler le vrai visage de la rue, celle qui sourit aux enfants paumés après minuit. Atom il rêvait de l'univers et de ses secrets, il en avait plein la tête des rêves de pléiades et de comètes, alors il les dessinait sur les façades des buildings, sur les rames de métro, sur les toiles de l'appartement, Atom il rêvait d'une ville vivante sous ses coups de pinceaux, et maintenant il a des arbres, des arbres où la peinture s'écaille, et il a même pas de peinture, Atom il rêvait de pouvoir toucher l'essence même des rêves, et merde il voulait crever d'avoir trop respiré les odeurs de gouache, il voulait imprimer ses rêves sur le squelette grisonnant de la ville, pas regarder la nature se décomposer pour lui tordre les boyaux dans un alcool ignoble.

for the brutal soul with bloodied hands and a tortured mind, who feels too much or nothing at all.
Technicien A03B73. Rapport de l'enregistrement du procès I070216.
Encore un gosse. Et il a l'air rachitique celui-là. Arrogant et dangereux, mais rachitique. Ils oublient de les nourrir dans leurs cages avant de les envoyer au piquet ? Il a l'air de rien avec ses tatouages et son sourire en coin, on lui voit les os à travers la peau. Enfin, j'imagine qu'il le mérite bien. Il est entré en demandant une cigarette aux jurés, et ses chaines ont fait un bruit de tonnerre quand il a fait un coucou de la main à la procureur. Ce môme est tellement venu dans ces couloirs qu'il doit certainement payer un loyer. Depuis ses seize ans il vient régulièrement pour des altercations musclées. Ce gamin il parle avec ses poings. Et aujourd'hui il se tait avec une défiance qui m'irrite jusque derrière mon écran. La juge lui parle de son père, décédé avant sa naissance, et ça ne le fait pas tiquer. Enfin, pas dans le sens voulu, si l'on considère que faire une remarque sur la mère de madame le juge soit une réaction civilisée. Sa mère n'est pas venue assister à l'audience, mais il n'adresse pas un regard aux spectateurs de toute façon. La famille du plaignant en revanche a l'air particulièrement en colère, et lui les ignore... avec superbe, si j'ose dire. Il en impose le gosse. Il ressemble à rien, il s'est probablement pas lavé depuis trois jours et la barbe commence à pousser, mais il se tient comme un prince devant ses sujets. Il porte les menottes comme un bracelet hors de prix. Il va se faire laminer, mais avec grâce j'imagine. La juge lui lit un extrait de casier, les charges pour coups et blessures, celles pour vandalisme déjà essuyées. Faut reconnaître que le gosse à le sens du style quand il s'agit de taguer les immeubles. Sa fresque marine orne encore la banque centrale, et pas sur que qui que ce soit ait vraiment envie de la retirer. Pour ce qui est de tabasser les ivrognes dans la rue, en revanche, Seoul se portera mieux sans lui. Il a pas l'air de comprendre que cette fois, il ne s'agira pas juste d'une tape sur les doigts, ni que le procès ne se tient que pour la forme. Son sort est déjà décidé, sinon la famille qui se tient sagement dans le box des spectateurs ne supporterait pas avec autant de calme son attitude. La procureur diffuse des images de la victime, un type absolument pas reconnaissable qui vit branché à un mur. Il a l'a complètement ruiné le pauvre gars qui lui a tenu tête. Mais le fait d'avoir envoyé un homme à l'hôpital avec des séquelles irréversibles ne semble pas l'affecter plus que ça. Je commence à détester ce gosse. Aucun remords. Il est vide à l'intérieur ou quoi. Mais la juge lui parle d'associés criminels reconnus, et là j'ai du mal à comprendre comment qui que ce soit pourrait s'associer à ce psychopathe. Un autre gamin, déjà envoyé sur l'île quelques années auparavant. Et le gosse n'a plus rien d'arrogant, il ne joue plus avec ses chaines, ne se tient plus comme un roi sur son trône. Et je préférais. Tellement de haine et de tristesse sur ce visage, s'il a déjà envoyé l'autre type dans le coma pour une histoire de peinture, je ne veux pas savoir ce qu'il va faire à la juge qui a abordé un sujet visiblement sensible. Bouddha soit béni pour le confort de mon petit bureau loin de ces fous. Le gosse vient de se jeter sur les jurés, et même si les chaines l'empêchent presque totalement de bouger, toute la salle a sursauté. Même moi, et ces événements ont eu lieu il y a trois jours. À partir de là, plus rien ne se passe dans le calme. Jamais entendu autant d'insanités profanées à la minute. Il hurle tellement qu'on entend même pas le jugement rendu. Coupable. Envoyé sur l'île. Il faut presque le trainer hors de la salle tant il se débat et... oh boy. Je crois qu'il vient de mordre l'un des flics.
astraios
ceci est une énorme bouse bye  facepalm
Revenir en haut Aller en bas
CHIMERE
milice ; hydre
avatar
CHIMEREmilice ; hydre
PSEUDO : bermudes.
MESSAGES : 470
POINTS : 585
AVATAR : nana.
COPYRIGHT : © cproject. (avatar) + bermudes. (gifs) + ASTRA (signa.)
TDI : tae-hee.
COLOR : #cc99ff


DATE DE PEREMPTION : vingt-trois ans.
VIE ANTERIEUR : étudiante en astrophysique
ORGANE SAIGNANT : amoureuse.
BRO FOR LIFE : chimères


Voir le profil de l'utilisateur

Ichioka Yuno


MessageSujet: Re: Am I not merciful ?    Mer 20 Juil - 23:12

alors, 1) je vole la place à cyriel 2) nous faudra un lien absolument **
c'est bien, hyun-ki a pas beaucoup de liens négatifs :47:

Bienvenuuuuuue ! Contente de voir ce scéna débarquer, je l'attendais pour pouvoir jouer sur la jalousie de hyun-ki :57:
en tout cas, bonne chance pour ta fiche, et n'hésite pas si tu as la moindre question. ma boîte MP est toujours ouverte :77:

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


MessageSujet: Re: Am I not merciful ?    Mer 20 Juil - 23:23

on me vole ma première place, tranquille :146: :146:
(heureusement que c'est toi baby, tout de même :153: )

bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuue botey, encore merci de tenter mon scénario :string: :string: :string:
je vais t'offrir un max d'amour et de douceur, promis :155: :155: :155:
tu vas être trop aimé et choyé :143: :153: (sauf peut-être de la part du vilain hyunki hehe)
n'hésite pas si tu as une question
et je suis déjà amoureuse de ce que tu as écris ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


MessageSujet: Re: Am I not merciful ?    Jeu 21 Juil - 0:51

Ahah comment ça sent le manque de respect! /fixe Hyun Ki/

Bienvenue beau Monsieur ♥ !
Bon courage pour le reste de ta fiche ♥ !!

Si tu as la moindre question, n'hésite pas à harceler un admin ;) !

Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


MessageSujet: Re: Am I not merciful ?    Ven 22 Juil - 16:46

welcome to burlesque wonderland
oh boy... j'adore xD
c'est tout sauf une énorme bouse. j'aime trop ta façon d'écrire, ça me rappelle Fauve un peu :hoonheart: bref **


WELL DONE QUOI.
Maintenant que t'es validé, tu peux t'amuser. Tu peux créer tes scénarios, ou tes pré-liens. Tu peux aller créer ta fiche de liens, parce l'aventure est toujours mieux quand on est pas seuls. Ensuite, étape importante pour ton intégration et pour ton rang, va flooder dans ton gang. Oublie pas d'aller flooder tout court. Et aussi, va voter !

Ah et aussi. Amuse toi. Même si c'est secondaire :22:




:15:
vous le sentez le pouvoir de l'humour nul de vos admins
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Am I not merciful ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Am I not merciful ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le pays imaginaire :: It's so surreal, I can't survive :: crocodile :: version précédante :: anciennes présentations-
Sauter vers: