• A partir du Samedi 12 et jusqu'au Lundi 14, vos deux admin's seront en vacances. Pour la moindre question, le moindre problème, contactez KANG OANH
• Nous sommes en surplus évident de chimères. On ne ferme pas le gang, obviously, mais si vous pouviez privilégier les autres gangs, particulièrement les alchimistes, sages et sans-gangs, ce s'rait cool. ptit coeur


Partagez | 
 

 Strangely familiar! [Pv Sang Kil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité



Invité


MessageSujet: Strangely familiar! [Pv Sang Kil]   Sam 21 Mai - 15:23

Parfois, il ne se passait rien. Les gens restaient calmes, ne faisaient rien de répréhensibles, restaient dans les clous, dans les lois du Paradis perdus. C'était d'ailleurs étonnant sachant que cette île était remplie de délinquants en tout genre. Il y avait même des innocents. Quoi que... on ne pouvait pas être certains que qui que ce soit ici soit réellement innocent. Ji Won le savait bien. Innocent du crime pour lequel on l'avait envoyé ici, mais coupable pour tout un tas d'autres choses. Il faisait son job sur l'île, il le faisait parce que sinon, ses journées seraient bien mornes. Et puis, cela avait un petit côté sympathique, un petit côté champêtre. Bref, maintenant qu'il arrivait dans un endroit un peu bondé, il faisait attention à ce qui se passait. M'enfin, on évitait en général d'agir en face de lui. Ce serait se faire prendre la main dans le cas, un peu la honte non? Pire que la honte même. Ji Won se demandait de temps en temps ce qui l'avait poussé à rejoindre les Chimères et la milice plutôt qu'un autre gang. Pas comme çi la prostitution ou suivre les règles l'avait déjà attirer dans sa vie. Lui qui était du genre à boire comme un trou... Mais, cela faisait deux ans qu'il en était là alors bon. Pourquoi changer quand il appréciait cette nouvelle vie. Il masqua un bâillement quand un de ses camarades l'appela au loin. Relevant la tête, il le vit arriver en courant, en lui expliquant que quelqu'un était entrain de foutre le bordel un peu plus loin et que si il pouvait s'en occuper sa serait bien. Pourquoi il ne le faisait pas lui? Quel con! Il était quoi? Une boniche? Bref, il se retint de lui envoyer son poing dans la figure et se dirigea vers l'endroit du grabuge. Hadès était assez... sévère, voir un peu abusif. Si cela pouvait se réglait rapidement, sans heurs, cela serait mieux pour tout le monde. Autant pour le Milicien que pour le coupable. Il s'avança rapidement et quand il s'aperçut de qui il s'agissait, il se retint de soupirer. Cette scène avait un arrière goût de déjà vue. Lee Sang Kil, complètement bourré, entrain de mettre en bazar toutes les échoppes. Cela faisait un bout de temps qu'ils ne s'était pas vu. Environ un an et demi. Depuis que dans des même circonstances, les deux jeunes hommes avaient eut une discussion sur l'argent, le pouvoir, la richesse et la corruption. Soyons clair, Ji Won l'avait reconnu lorsqu'il avait croiser son regard. Il restait toujours le même depuis la première fois où ils s'étaient croisés en dehors de l'île, lorsque Ji Won avait dix ans. Bon, cela n'allait pas être bien compliqué. Avisant la situation, il trouva un coin un peu moins fréquenté où quoi qu'il arrive il ne ferait pas de grabuge.

-"Lee Sang Kil, ramène toi, arrête de faire des conneries!"


Mais, comme il s'en doutait, ses mots avaient bien peu d'impacts. Il aurait préféré éviter de le traîner par la force mais, en même temps, c'était peut-être inévitable. Et puis, cela ne lui demanderait pas beaucoup d'énergie. En face, c'était simplement une grande brindille. Et encore, le mot grande était peut-être exagéré. Il eut un soupir d'exaspération, se demandant pourquoi c'était encore sur lui que cela tombait. Il s'approcha en faisant attention à éviter les coups qui volaient presque aveuglément dans les airs et finit par lui attraper les poignets pour le tirer vers l'endroit qu'il voulait. Maintenant qu'il était devenue la cible de ses insultes et de ses coups, en théorie, il devrait pouvoir réussir à le gérer. Depuis quand était-il devenue une baby-sitter pour gens bourrés? Aucune idée mais, maintenant qu'il était là, autant faire le job jusqu'au bout. Ji Won n'était pas quelqu'un de particulièrement patient et il était du genre à facilement le vexé. Il savait parfaitement qu'en face on lui reprochait d'être un putain de fils de riche, pourrie gâté. S'ils savaient la réalité et à quel point il avait détesté être né Han, ils comprendraient facilement que l'argent ne faisaient pas le bonheur. Mais, c'était toujours plus dur de le faire comprendre à des gens qui n'avaient jamais connu cet état. Dire que lui, il aurait tout fait pour naître dans une famille tranquille, autre que la sienne et que d'autres lui enviaient sa place. Il la leur laissait volontiers nom d'un chien.

-"Eh! C'est bon là, tu te calmes? T'as envie qu'on me demande de te fouetter ou quoi? Réveille toi un peu!"

Peut-être que l'agresser de cette manière n'était pas la bonne façon de régler la situation. Mais, Ji Won agissait souvent avant de réfléchir et puis, il pourrait toujours bien changer plus tard non?
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


MessageSujet: Re: Strangely familiar! [Pv Sang Kil]   Sam 28 Mai - 15:52

And when I leave this island
I'll book myself into a soul asylum
ji won ✧ sang kil
déjà-vu. bien sûr que tu as l'impression de revivre une scène. tu déambulles dans les allées du marché, une bouteille d'alcool à la main. c'est tes potes alchimistes qui te l'ont offerte, il y a pas mal de temps. tu l'as gardée chez toi en attendant une occasion. et peut-être avec la peur d'y goûter, ne sachant pas vraiment ce que mettent les alcooliques dans leurs breuvages. mais ces temps-ci, t'es à cran. rire dans le publique. toi, sang kil, à cran ? sans déconner. tout le monde a du mal à y croire. t'es littéralement connu sur l'île pour avoir les nerfs à vif, être l'instable des sages et donc, le mec qu'il faut éviter quand on sent les ondes négatives. mais là, c'est autre chose. t'es perdu en ce moment. et les raisons, tu préfères les taire. alors t'as sorti la bouteille. et tu la bois depuis une heure. tu t'es vite échappé de chez toi. et maintenant, tu décides de t'embrouiller avec un vendeur. un vendeur des sages. de chez toi. il revend la récolte d'hier, tu y étais. mais d'après toi, il n'arrive pas à faire ressortir la qualité de votre chichon. le parfum. la texture. tout, quoi. sans aucun doute, t'es complètement torché. alors tu le pointes du doigt. hé toi, le mauvais vendeur. tu ne parles pas en réalité. t'es trop embrumé dans l'alcool et par la marijuana de la veille. un mélange vraiment horrible. tu fais des grimaces. tu ne tiens même pas droit. le mec te connait. il sait que kylo ren, vaut mieux pas le chercher. même si tu cherches une baffe là. c'est pas vraiment toi. mais au final, peut-être que t'as envie de te faire casser la gueule. il sort de son étale et te demande gentiment de rentrer chez toi. maitre jedi qu'il te dit avec une main compatissante sur l'épaule. tu le repousses en gueulant un peu. me touches pas, que tu craches avec un voix portée par l'alcool.

t'essayes de lui coller une droite. dans ta tête, c'est vraiment impressionnant. tu prends de l'élan, tu vises bien le menton. mais dans les faits, t'es juste un poivrot qui fait une petite danse improvisée. t'as de la chance, il n'y a pas trop de monde pour t'admirer mais suffisamment pour avoir honte le lendemain. ce n'est pas si rare de voir des mecs dans ton état sur l'île. mais, toi, le mec en noir, doté d'une certaine classe - avouons-le, tout de même - qui ressemble à gégé le clodo, le nez rouge et les pupilles complètement dilatées, c'est beau. t'as l'impression qu'on vient de te bousculer - alors que non. l'épaule en arrière, tu pointes du doigt le vide. et tu recules. tu fais tomber des trucs. tu cognes d'autres choses. et finalement, après dix minutes d'errance alcoolique, en faisant rire quelques personnes, en effrayant les autres, une voix retenti.

« lee sang kil, ramène toi, arrête de faire des conneries! » franchement, pendant une seconde, tu te gèles sur place, dans une position peu confortable. l'ordre vient de derrière. avec peine, tu tournes la tête pour regarder par-dessus ton épaule en murmurant dans ta barbe. « j'ai pas encore fini...! » ta voix est presque infantile. c'est sûr que la dernière personne a t'avoir sortie une phrase comme ça, c'était ta mère. et c'était il y a très longtemps. au foyer, ils ont vite compris que t'étais pas le genre à suivre les ordres mais que si on te laissait tranquille, t'étais pas le pire des crevards.

tu pivotes totalement sans vraiment réaliser qui te parle. un truc flou. un peu abstrait. tu grognes un peu alors qu'il s'approche. putain sang kil, tu deviens un clébard, là. tu essayes de reprendre ta route infernale en repoussant de quelques gestes dans le vide l'individu flou. du vent, du vent. et sans que tu comprennes, t'es capturé et traîné dans un coin.  « eh! c'est bon là, tu te calmes? t'as envie qu'on me demande de te fouetter ou quoi? réveille toi un peu » tu te mets à ricaner. comme un mec bourré. en essayant d'être discret mais pas du tout. la main devant la bouche. tu te dégages de sa prise. « pfffftt... j'suis flatté, mam'zelle. » » que tu craches en te faisant pousser contre un mur. enfin, balancer pour être exact. en fait, tu t'écrases un peu tout seul contre une paroi rocheuse. l'être abstrait a un visage assez fin. donc, tu ne cherches pas plus loin. et on dit que t'es super intelligent. tu ne le démontres pas vraiment, là.  « mais... mon premier amour, c'est l'océan. » tu te transformes en pirates des caraïbes, bravo. il semble penser que t'es en colère. en même temps, on ne sait vraiment jamais avec toi. là, t'es plutôt joyeux. mais il y a deux minutes, tu t'embrouillais avec un vendeur. en tout cas, tu lui souris en essayant de tenir droit. et tu réalises quelque chose. tu te touches le torse de façon anarchique et tu regardes en face de toi « merde, elle est où ma bouteille. tu me l'a volé ? hé, c'est pas parce que... » tu fais un pas en avant, tu te rates un peu, mais tu retrouves l'équilibre. tu reprends en bombant le torse, légèrement. «... t'es une gonzesse que... » la tête qui tourne, tu t'arrêtes. oui, tu t'énerves tout seul. t'as oublié ce que tu voulais dire.

© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
 
Strangely familiar! [Pv Sang Kil]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "le sang des vikings"
» Le don du sang de cordon
» Bleu énorme suite à prise de sang
» PERTE DE SANG
» sang royale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le pays imaginaire :: It's so surreal, I can't survive :: crocodile :: version précédante :: versions précédantes de la précédante-
Sauter vers: