• A partir du Samedi 12 et jusqu'au Lundi 14, vos deux admin's seront en vacances. Pour la moindre question, le moindre problème, contactez KANG OANH
• Nous sommes en surplus évident de chimères. On ne ferme pas le gang, obviously, mais si vous pouviez privilégier les autres gangs, particulièrement les alchimistes, sages et sans-gangs, ce s'rait cool. ptit coeur


Partagez | 
 

 There's a storm in her heart ft. Hyun ki darling

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ALCHIMISTE
leader ; reine guenièvre
avatar
ALCHIMISTEleader ; reine guenièvre
PSEUDO : oska, judas, savage princess
MESSAGES : 207
POINTS : 76
AVATAR : Bae Suzy
COPYRIGHT : kawainekoj ; astra ; lazare
COLOR : uc


DATE DE PEREMPTION : 22 yo
VIE ANTERIEUR : actrice plutôt populaire
ORGANE SAIGNANT : obnubilée pas par amour mais par sauf de pouvoir ; si tu peux m'élever alors je te dirais que je t'aime
BRO FOR LIFE : alchimistes ; reine des foux, royaume des songes et château de cartes

cold and slow
i'm a murederer
no singging angels or shattered souls
the twist and the strain is my right
love and pain are my blood and knife
so run, run before i catch you



Voir le profil de l'utilisateur

Sudo Orihime


MessageSujet: There's a storm in her heart ft. Hyun ki darling    Mer 23 Mar - 20:01


inside the storm
Sa Rang & Hyun Ki



Du sang. J’ai envie de sang et de cogner le premier abruti qui croisera ma route. Je suis comme ça depuis mon réveil. Cette nuit j’ai rêvé d’elle. Elle gisait dans la cour de notre lycée couverte de sang. Et il était là. L’enfoiré qui l’a tuée. Je me suis réveillée avec la même haine que lorsque j’avais fait la peau à cette espèce de gros con. Chaque cellules de mon corps tremblaient et réclamaient son sang. Déjà mort. Il est déjà mort mais ce n’est pas suffisant. En plus d’avoir tué la personne à laquelle je tenais la plus au monde, il a réussi à laisser une trace indélébile dans mon esprit.

Je frotte mon point droit. Il me fait mal depuis que j’ai refait le portrait de ce grand gars qui a eu le malheur de croiser ma route tout à l’heure. Je venais de me réveiller, autant dire que je n’étais que rage et pulsion meurtrière. Il était encore perché et avait vraiment une sale gueule. Il n’avait pas encore dû se coucher. Il m’a bousculée et est monté sur ses grands chevaux. Il voulait des excuses. Il parlait trop fort. Il puait l’alcool. Il n’a pas vu le premier coup partir. Ni ceux d’après. Il n’a rien pu faire, ses réflexes étaient complètement annihilés par tout ce qu’il avait dû prendre pendant la nuit. Je n’en ai fait qu’une bouchée et après je me suis sentie un peu mieux. Mais ce n’est pas suffisant.

Je dois vraiment filer la frousse. Ce matin tout le monde m’évite. C’est tout juste si certains ne s’excusent pas de croiser mon regard. Je n’ai pas croisé de miroir mais je dois avoir une tête horrible. Les traits tirés, témoins de la mauvaise nuit que j’ai eue. Je crois que je serais capable d’en coller une au grand manitou si je le voyais, juste pour essayer. J’ai envie hurler ma rage à la face du monde. Mais ce foutu caillou est trop petit pour tout ce que je ressens. C’est trop gros, trop lourd. Je ne sais plus quoi faire pour me débarrasser de cette colère. C’est en train de me rendre folle, de me ronger de l’intérieur. Et je ne connais qu’un endroit où je vais pouvoir évacuer. La compté. Une vanne de mauvais goût de plus. Le respect est mort et c’est sur cette île qu’il a été écartelé.

Le monde entier semble décidé à s’acharner sur moi. Personne. L’endroit à l’air encore plus lugubre comme ça. Le jour où mon corps tout entier réclame sa dose de combat, comme un toxico réclame sa came, l’endroit le plus malfamé de cet endroit pourri est vide. Sur le chemin je salivais presque à l’idée de pouvoir cogner le premier imbécile que je verrais. J’espérais même trouver une chimère ou deux. Je ne les aime pas trop ceux-là. Il y a quelque chose qui me dérange chez eux. Quel plaisir peut-on trouver à vendre son corps ? Je veux bien qu’il y ait cette histoire de libido mais quand même. Elle disait toujours en riant que je devais être asexuée pour être aussi peu intéressée par le sexe, les hommes et pourquoi pas les femmes. Le cauchemar de cette nuit me revient en pleine figure. Je ne voie plus que son visage ensanglanté. Je n’arrive plus à me rappeler son sourire. On m’a tout pris. Il ne me reste que cet ouragan qui hurle à l’intérieur de moi et qui attend le bon moment pour sortir et tout détruire.

Tremblante. Je me sens impuissante. Je serre les points si fort que j’imagine mes jointures blanchirent. La mâchoire crispée, j’ai l’impression que mes dents vont se briser si je ne redescends pas en pression. Mais c’est trop tard. Je me suis faite attrapée par ma colère et le seul moyen que je connaisse pour m’en sortir c’est frapper. Sentir les os se briser sous mes poings. C’est une sensation grisante, anesthésiante.

« Putain. Putain ! PUTAIN !!!! » Je hurle à m’en déchirer la gorge. Parce que c’est tout ce que je peux faire à cet instant.

Revenir en haut Aller en bas
CHIMERE
milice ; hydre
avatar
CHIMEREmilice ; hydre
PSEUDO : bermudes.
MESSAGES : 470
POINTS : 585
AVATAR : nana.
COPYRIGHT : © cproject. (avatar) + bermudes. (gifs) + ASTRA (signa.)
TDI : tae-hee.
COLOR : #cc99ff


DATE DE PEREMPTION : vingt-trois ans.
VIE ANTERIEUR : étudiante en astrophysique
ORGANE SAIGNANT : amoureuse.
BRO FOR LIFE : chimères


Voir le profil de l'utilisateur

Ichioka Yuno


MessageSujet: Re: There's a storm in her heart ft. Hyun ki darling    Ven 25 Mar - 13:07

there's a storm in her heart

sa rang & hyun-ki

Un nouveau jour démarre. Un jour comme tous les autres. Un jour sans grand intérêt. En tout et pour tout, un jour normal. Un jour sur l'île. L'île prison pour certains. L'île liberté pour d'autres. Pour toi, c'est juste une île. L'île d'avant la fin de te vie. T'es pas con, et t'es pas vraiment du genre à avoir de l'espoir. Toi, t'es de ceux qui pensent que lorsqu'ils viennent vous repêcher, à vos 24 ans, ils vous envoient à l'abattoir. Alors t'attends ce jour. T'es pas impatient qu'il arrive. T'as pas particulièrement envie de mourir, c'est sur. Mais tu te dis que c'est inévitable. En sept ans, t'as eu l'temps de te demander si y'avait pas un échappatoire. T'as jamais trouvé. En sept ans. Pas un seul truc. Pas une seule petite idée raisonnable. Tu t'es même dit, à une époque, qu'il faudrait essayer de mettre le feu à l'île. Mais après peu de réflexion, et pas mal d'observation, tu t'es rendu compte que même si l'île brûlait, ils vous laisseraient brûler avec. T'as fini par te faire une raison. L'île sera l'endroit où tu finiras ta vie.

La lumière du jour est trop présente chez toi. Même si tu as une des rares baraques où les quatre murs sont assez solides pour tenir, t'as jamais eu, jamais voulu, de toit. Et les jours de pluie, tu fais avec, et tu te réveilles le matin avec un bon rhume. Et puis t'attends que ça passe. T'échanges quelques médocs chez les magicos, et tu t'attends que ça passe. T'es un pro toi. En attente. A croire que t'as que ça à foutre. D'attendre. A croire que y'a que ça qui t'intéresse. D'attendre. Que les choses se passent. Attendre. Voir le temps passer. Être passif à tout moment. Ne jamais prendre parti. Ne jamais essayer de faire quelque chose de vraiment important. Ne jamais s'attacher.

Ne jamais s'attacher.

La première règle que tu t'étais donné en arrivant. Surtout, ne t'attaches à personne. Tu le regretteras. Il faudra que tu les quittes, quand tu seras majeur. Et tu veux pas. Tu refuses que ça arrive. Tu refuses catégoriquement de quitter des gens à qui tu t'es attaché. T'as déjà trop donné à ce niveau là. Quand t'as quitté ta famille, les Jang, la première fois. Quand t'as été envoyé sur l'île. Et tu veux pas avoir à repasser par là. Particulièrement parce que cette fois ci, t'es sur que c'est définitif. A ta majorité, tu mourras. Et tu les reverras plus jamais, les Eun-Hee, Riley et tout les autres. Tu reverras plus jamais Bibi, Kylo ou Yoda. Tu verras plus jamais tes amis, tes ennemis, tes connaissances. Tu sentiras plus jamais l'odeur de la weed fraîchement récoltée, ou l'odeur de celle en train d'être fumée. Tu sentiras plus jamais la douceur âcre de la gnôle des alchimistes. Et tu t'es rendu compte bien trop tard que tu t'étais, non seulement attaché à des personnes, mais attaché à l'île elle-même. Toi, Hyun-Ki qui n'a jamais versé une larme de toute ta vie, tu serais capable de pleurer ce jour là. Tu n'es pas assez romantiquement poète pour te dire que tu vas mettre fin à tes jours avant la récolte. Parce que quitte à mourir, autant laisser un espoir à ceux que tu laisses, que peut-être, t'es toujours vivant.

Le temps que tu te décides de te lever de ton lit, le temps à bien avancer, et tu serais incapable de dire si c'est le midi ou l'après-midi. Tu marches sans but dans le quartier des sages, et tu fermes les yeux. Et t'avances. Et tu laisses tes pieds te guider à travers des endroits que tu connais désormais par cœur. Et tu t'arrêtes lorsque tu te rends compte que l'odeur de la weed est moins présente. T'es plus chez toi. T'es plus chez les sages. T'ouvres les yeux, et tu souris. La belle ironie que voilà. « Putain. Putain ! PUTAIN !!!! » Tu t'approches d'elle. De cette fille. De Sa Rang, la magicienne. De celle qui comble ta curiosité tout en la rendant toujours plus grande. « C'est pas beau de jurer. Et ça te va pas. » Et sans trop y penser. Sans lui laisser le temps d'assimiler tes mots et encore moins d'y répondre, tu fais les quelques pas qui te séparaient d'elle. Et tu l'entoures de tes bras. Il fait froid. Le soleil te brûle le crane oui. Mais toi, t'as froid.

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
ALCHIMISTE
leader ; reine guenièvre
avatar
ALCHIMISTEleader ; reine guenièvre
PSEUDO : oska, judas, savage princess
MESSAGES : 207
POINTS : 76
AVATAR : Bae Suzy
COPYRIGHT : kawainekoj ; astra ; lazare
COLOR : uc


DATE DE PEREMPTION : 22 yo
VIE ANTERIEUR : actrice plutôt populaire
ORGANE SAIGNANT : obnubilée pas par amour mais par sauf de pouvoir ; si tu peux m'élever alors je te dirais que je t'aime
BRO FOR LIFE : alchimistes ; reine des foux, royaume des songes et château de cartes

cold and slow
i'm a murederer
no singging angels or shattered souls
the twist and the strain is my right
love and pain are my blood and knife
so run, run before i catch you



Voir le profil de l'utilisateur

Sudo Orihime


MessageSujet: Re: There's a storm in her heart ft. Hyun ki darling    Lun 28 Mar - 12:16


inside the storm



Parfois j’aimerais que tout ça s’arrête. Parce que si j’étais capable de me contrôler je n’en serais pas là. Mais c’est plus fort que moi. Quand la colère frappe à ma porte je ne sais rien faire d’autre que la laisser entrer et le seul moyen que je connaisse pour la faire sortir, c’est me battre. C’est la seule chose que je sache faire, le seul domaine dans lequel j’excelle. Si je savais me contrôler je n’aurais surement pas finit sur cette île de malheur. Il ne m’aurait pas tourné le dos et peut-être bien qu’on aurait réalisé son rêve, notre rêve. Je n’aurais plus à taper sur les petites frappes qui peuplent ce caillou. Je me battrais toujours. J’ai du mal à m’imaginer faisant autre chose. Mais ce serait différent. Je serais sur un ring face à de vrais combattants. Je me prendrais de sacrées raclées aussi mais je ne serais pas là débordante de rage sans rien ni personne vers qui la tourner. Parfois j’aimerais que tout s’arrête.

Je suis toujours debout dans la compté. Mes hurlements résonnent dans mes oreilles, comme si c’était possible dans cette plaine dévastée. Cet endroit est à l’image de cette île. Un champ de bataille délabré dans lequel l’Homme essaie vainement de vivre. J’entends une voix derrière moi et je n’aime pas du tout sa réflexion. Toi tu vas regretter de ne pas être resté chez toi aujourd’hui. J’ai terriblement envie de cogner sur quelqu’un et je ne compte pas te laisser partir avant d’avoir tout expulsé. J’espère que tu n’habites pas très loin d’ici parce que tu vas rentrer en pièces détachées. Je n’ai pas le temps de prodiguer la moindre menace à voix haute et encore moins de me retourner pour lui faire une démonstration de mes talents pour la boxe, que deux bras m’entourent. Je me fige à son contact et reste de longues secondes immobile, la bouche entrouverte. Incapable de réfléchir de façon rationnelle. Ce n’est pas comme si j’avais eu la moindre pensé sensée depuis mon réveil…

Il me faut un certain temps pour comprendre. Pour me rendre compte que je connais cette voix et ces bras. C’est lui. Le garçon qui me suit. Ça faisait longtemps que je n’avais pas sentie sa présence derrière moi. Avec un coup bien placé dans les côtes ce serait facile de me libérer de son étreinte mais je n’en ai pas vraiment envie. Ce n’est pas que j’aime ça, enfin si un peu. Mais il est la seule chose qui ait réellement éveillé mon intérêt dans cet endroit de malheur et j’ai peur qu’en découvrant son visage l’excitation et la curiosité retombent comme un soufflet.

« Tu as encore froid ? » je demande sarcastique. Je lève les yeux au ciel, il fait un temps radieux aujourd’hui. Je me souviens. La première fois qu’il m’a prise dans ses bras c’est l’excuse qu’il a utilisée. Ça me fait discrètement sourire.

Pour l’instant je n’ai plus envie de frapper ni de hurler. Mes émotions sont un putain de yoyo, ça me fatigue. C’est encore le matin et je suis crevée. C’est à cause de tous ces cons qui me mettent en rogne. Et ça y est ça repart. Par réflexe j’attrape ses bras et je les serre fort. Comme si ça allait changer quelque chose. Comme si quelqu’un pouvait faire quoi que ce soit pour moi.

J’ai mille et une questions à lui poser. Toutes s’entrechoquent. Il y en a une. La question qu’on se pose tous quand on croise un insulaire. Celle qui permet de classer les gens en deux catégories : ceux dont il faut vraiment se méfier et les autres. Parce qu’ici il faut se méfier de tout le monde même du mec bizarre qui aime te suivre. Même de tes amis.
« Dis, qu’est-ce que tu fous là ? »


Revenir en haut Aller en bas
CHIMERE
milice ; hydre
avatar
CHIMEREmilice ; hydre
PSEUDO : bermudes.
MESSAGES : 470
POINTS : 585
AVATAR : nana.
COPYRIGHT : © cproject. (avatar) + bermudes. (gifs) + ASTRA (signa.)
TDI : tae-hee.
COLOR : #cc99ff


DATE DE PEREMPTION : vingt-trois ans.
VIE ANTERIEUR : étudiante en astrophysique
ORGANE SAIGNANT : amoureuse.
BRO FOR LIFE : chimères


Voir le profil de l'utilisateur

Ichioka Yuno


MessageSujet: Re: There's a storm in her heart ft. Hyun ki darling    Mer 30 Mar - 20:20

there's a storm in her heart

sa rang & hyun-ki

Tu crèves de chaud. Tu te mettrais à poil si tu savais pour sur que ça pourrait te refroidir un peu. Et pourtant, tu la sers dans tes bras. Parce que. Juste parce que. Parce que, lorsqu'elle est aux alentours, t'as froid. T'as l'impression de plus vraiment avoir de raison d'être ici si tu la touches pas. Si tu la frôles pas au moins.
Alors tu la touches.
Tu la prends dans tes bras. Et t'as pas plus chaud. T'as juste pas froid.
La chaleur réelle, elle est toujours présente, mais elle augmente pas. Mais cette sensation, que quoique tu fasses, si tu la touches pas, ça sert à rien, elle est pas présente. Elle l'est plus. Pas lorsqu'elle est dans tes bras. Et que tu te sens si bien.

Tu poses ton menton sur son épaule. « Tu as encore froid ? » T'aimes pas quand elle fait de l'ironie. Mais ton sourire apparaît quand même. Parce que tu sourirais probablement à tout ce qu'elle fait.
Très probablement.
Et t'attends. Quelque chose. N'importe quoi. Mais comme à chaque fois qu'elle est aux alentours, t'attends pas réellement. Ça te suffit. La curiosité qu'elle dégage. L'énigme qu'est Sa Rang est bien suffisante à elle-même pour qu'au final, t'attendes plus grand chose. Une énigme. Que tu résous en la prenant dans tes bras et en refusant de lui montrer ton visage. Une énigme. Que tu résous en lui parlant de choses abstraites. En lui récitant de la poésie. En lui posant des problèmes de la Grèce ancienne. Et grâce à ça, non, tu t'ennuies pas. T'attends rien.

Et ça, ça devrait te mettre la puce à l'oreille. Mais c'est pas le cas.
Parce que tu réfléchis pas comme ça.


Elle est un sujet d'expérimentation. Et tu es le scientifique qui l’examine.

« Dis, qu’est-ce que tu fous là ? » Question intéressante. Qu'est-ce que tu fais là, Hyun-Ki ?

« Là ? Là avec toi ? Ou là sur l'île ? Avec toi, je me suis levé, j'ai marché. Je suis tombé sur toi. » Quelle réponse. Quelle précision. Des conneries Hyun-Ki. Tu lui dis des conneries. Quelque part, tu voulais tomber sur elle. Tu voulais la voir. Tu voulais pouvoir l'étudier. Ou juste, tu voulais pouvoir la prendre dans tes bras.

Et ça devrait te mettre la puce à l'oreille. Mais c'est pas le cas.
Parce que t'oserais jamais réfléchir comme ça.
Parce que quelque part, ça te fait peur.


Tu appuis un tout petit peu plus ton menton sur ton épaule, et tu continues pas de parler. Pas tout de suite. T'es pas prêt à lui expliquer. Ou peut-être que si. Mais dans quelques minutes. Pour le moment, tu veux pas. Tu veux juste profiter de ses bras qui se serrent sur les tiens, comme si elle voulait que tu la gardes dans tes bras. Et tu te doutes bien qu'elle se rend pas compte non plus de ce qu'elle fait.

Y'a quelqu'un qui passe. Mais vous le voyez pas, vous êtes dans votre bulle. Et il se dit probablement : « Oh, quel joli couple. » Si seulement il savait que c'est loin d'être ça. Très loin. A des années lumières. Il y est pas. Du tout.

Et pourtant, il est toujours plus proche de la vérité que vous deux.
Imbéciles que vous êtes.

Mais ça. Tu le sais pas.
Tu réfléchis pas de cette manière.

Quelques minutes passent, en silence. Tu poses ton front contre son omoplate. Tu sais que t'es prêt à lui en parler maintenant. Tu sais que c'est le moment.
Tu passes doucement un de tes pouces sur le dos d'une de ses mains.
Elles sont là. C'est automatique. Un automatisme que t'avais jamais utilisé avant.
Un geste que tu n'avais jamais fait avant.
Un automatisme ? Une envie ?
Une pulsion.

Ça devrait te mettre la puce à l'oreille. Mais c'est pas le cas.
Parce que tu réfléchis pas comme ça.


« J'ai rien fait en soit. J'ai pris le blâme pour une gamine que j'aime. Et j'ai appris plus tard, quand elle est arrivée sur l'île, qu'elle non plus, elle l'avait pas fait. J'ai pris le blâme pour un meurtre qu'une enflure à mis sur mon dos. Son suicide. » Et t'y penses.

Et tu rigoles.

Gravement.
Cyniquement.

Pauvre vieux renard.
Pauvre renard fou.

Les gens ont pas l'habitude de te voir comme ça. Ne contrôlant pas tes émotions. Mais tu ris. Parce que tu peux pas t'empêcher de penser qu'en général, c'est les meurtres qui sont maquillés en suicide.
Et qu'il faut vraiment être un bel enfoiré pour maquiller un suicide en meurtre. Juste pour emmerder le monde
Mais c'est ce qu'il était.
Un enfoiré.
Mr. Jang.

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
ALCHIMISTE
leader ; reine guenièvre
avatar
ALCHIMISTEleader ; reine guenièvre
PSEUDO : oska, judas, savage princess
MESSAGES : 207
POINTS : 76
AVATAR : Bae Suzy
COPYRIGHT : kawainekoj ; astra ; lazare
COLOR : uc


DATE DE PEREMPTION : 22 yo
VIE ANTERIEUR : actrice plutôt populaire
ORGANE SAIGNANT : obnubilée pas par amour mais par sauf de pouvoir ; si tu peux m'élever alors je te dirais que je t'aime
BRO FOR LIFE : alchimistes ; reine des foux, royaume des songes et château de cartes

cold and slow
i'm a murederer
no singging angels or shattered souls
the twist and the strain is my right
love and pain are my blood and knife
so run, run before i catch you



Voir le profil de l'utilisateur

Sudo Orihime


MessageSujet: Re: There's a storm in her heart ft. Hyun ki darling    Ven 1 Avr - 18:37


inside the storm



Ah. Elle rirait de moi si elle me voyait maintenant. Elle dirait que ça ne me ressemble pas de faire confiance à une voix et à une paire de bras. Surtout quand ils appartiennent à un homme. J’ai toujours préféré les filles. Je n’ai pas le souvenir d’avoir déjà accordé ma confiance à un homme si ce n’est mon père. Tu te sociabilise Jo Sa Rang.

Sa réponse me fait grincer des dents. Notre relation, si on peut appeler ça comme ça, n’est pas du tout égale. Il connait mon nom, à quel gang j’appartiens et même mon rang et moi qu’est-ce que je sais ? Rien. Juste une voix, des bras et un souffle qui vient s’écraser contre ma nuque. Et je n’aime pas ça. Je n’aime pas être en position de faiblesse, pas face à un homme et encore moins quand je ne peux même pas me servir de mes poings. Avec lui ce n’est pas possible. Ça ne m’a jamais traversé l’esprit en fait. Peut-être parce que ce n’est pas un magicien –c’est la seule chose dont je sois sûre sur lui avec son sexe et que je ne veux pas créer d’incident diplomatique. Ça doit être ça. Qu’est-ce que ça pourrait être d’autre sinon ?
Pour être tout à fait honnête je ne m’énerve jamais contre ce type. Comme quoi tout peut arriver. Alors je ne me mets pas en colère même si sa réponse le devrait. Je croie que je me moque de savoir si je dois me méfier ou non. Tout ce que je veux c’est savoir quelque chose sur lui. Alors j’attends. Je ne sais pas trop ce que j’attends mais je le fais. Ça non plus ça ne me ressemble pas. Je n’ai jamais été très patiente. Je fais trop d’exceptions pour lui. C’est presque fascinant. Ou alors c’est lui qui me fascine. Personne ne m’avait parlé comme ça avant. C’est un peu dépaysant mais pas déplaisant. Il ne se passe rien. Les minutes défilent et pourtant j’oublie. J’oublie où je suis et j’arrive même à l’oublier elle. Mais même ça, ça ne me fait pas tilter. Comme si c’était normal après tout. Ce garçon est vraiment étrange et moi aussi.

Je fais à peine attention à son pouce qui caresse ma main. Je fais à peine attention à la pression qu’exercent ses bras autour de mon corps. Je fais à peine attention à mes mains qui s’agrippent à ses avants bras. Sa réponse par contre. C’est celle que j’attendais. Je l’écoute attentivement et tout au fond de moi j’éprouve une certaine fierté à enfin avoir appris quelque chose sur lui. Et tout au fond de moi je sais que je vais chérir cette information. Pourquoi ? Je ne sais pas mais c’est comme ça.
« Moi aussi j’ai atterrie ici pour quelqu’un que j’aime. » Pas de passé parce que je l’aimerais toujours. C’est bien l’une des seules choses dont je sois sûre à 100%. En quelque sorte ça nous fait un point commun même si moi je suis loin d’être innocente. Et je sais que si je pouvais retourner en arrière je recommencerais.

Son rire me perturbe. Me glace. Je suis plutôt mauvaise pour comprendre les gens mais je commence à le connaitre, pour ainsi dire, et ça ne lui ressemble pas. Mais tout ce que je peux faire c’est me taire et rester immobile. Je ne suis bonne qu’à écouter et à aller donner des claques si la situation le demande. Quand ça ne va pas les bras de Hye Su et ses mots suffisent à me soigner. Mais c’est lui qui me tient dans ses bras et je ne suis pas bonne pour parler. Tout ce qui sort n’est principalement que sarcasme et cynisme ou des menaces de mort. Je me sens impuissante mais d’une façon toute nouvelle. Je comprends pas.



Revenir en haut Aller en bas
CHIMERE
milice ; hydre
avatar
CHIMEREmilice ; hydre
PSEUDO : bermudes.
MESSAGES : 470
POINTS : 585
AVATAR : nana.
COPYRIGHT : © cproject. (avatar) + bermudes. (gifs) + ASTRA (signa.)
TDI : tae-hee.
COLOR : #cc99ff


DATE DE PEREMPTION : vingt-trois ans.
VIE ANTERIEUR : étudiante en astrophysique
ORGANE SAIGNANT : amoureuse.
BRO FOR LIFE : chimères


Voir le profil de l'utilisateur

Ichioka Yuno


MessageSujet: Re: There's a storm in her heart ft. Hyun ki darling    Sam 2 Avr - 23:31

there's a storm in her heart

sa rang & hyun-ki

T'aimes pas rire comme ça. T'aimes pas ça. T'as l'impression d'être fou.
Et t'es pas fou.
Oh, tu sais ce que c'est, les vrais fous, digne d'aller en HP. Après tout ici, sur l'île, t'en as à volonté.
Et toi, t'en es pas un.
Pourtant. Pourtant t'en as l'air. Quand tu rigoles, comme ça.

Il a brisé des vies, cet homme.
Il pensait qu'il pouvait juste se suicider après ? Mourir tranquillement ? Et vous laisser seuls, être accusés à tord, vous, ses soit-disant enfants.
Non.
Non, il avait pas le droit.
Et depuis sept ans. Depuis que t'es arrivé sur l'île, tu lui en veux. Depuis que t'es arrivé sur l'île, t'essayes d'éviter de penser au fait qu'il ait gâché toutes se vies.
La tienne, oui, mais celle d'Eun-Hee, de Riley, et des autres.
Et il avait pas le droit.
Oh, il méritait de mourir, oui. Même plutôt deux fois qu'une.
Mais il aurait du le faire en silence. Dans son coin. En évitant de vous entraîner là-dedans.

Alors tu ris. Gravement.

Parce qu'à cause de lui, vous êtes six sur l'île.
Six gamins qui ont jamais compris la signification du mot famille.
Six gamins pommés qui comprennent pas ce que c'est, que d'avoir deux parents.
Ou même un.
Six gosses à avoir été traité comme du bétail, comme des objets.

Toute votre enfance. C'était comme ça. Et c'est ce que vous avez connu. C'est tout ce que vous avez connu.
Et t'aimerais te dire que maintenant, vous êtes libres. Que même enfermés sur l'île, vous restez plus libre qu'avant. Que lorsque vous étiez sous ses ordres.

Mais c'est des conneries.
Un bon gros tas de conneries immondes.

Vous êtes pas libres.
Vous êtes enfermés.

Vous êtes des rats dans un bocal en plastique troué.
Il laisse l'air rentrer.
Donc vous vivez.
Mais vous avez aucun moyen de vous en allez.
Aucun.

Et tu pourras pas les protéger éternellement.
Tu pourras protéger Eun-Hee. C'est la seule pour toi, tu le sais. Tu réussiras à la protéger.
Mais Riley ?
Tu l'as déjà perdu à moitié au profit de dingues qui ne savent que se balader les poings en l'air.
Et Shin et Bora... Shin et Bora, ils seront toujours là l'un pour l'autre. Ils ont pas besoin de toi.
Pas vraiment.

C'est sa voix à elle qui te sort de tes pensées. « Moi aussi j’ai atterrie ici pour quelqu’un que j’aime. »
Si t'étais pas aveugle, tu comprendrais le resserrement au niveau de la poitrine. Tu comprendrais la difficulté à inspirer complètement de l'air pendant quelques secondes.
Mais t'es aveugle.
Tu vois rien.
T'es dans le noir complet.
La nuit.

Chez toi, quand t'es avec elle, c'est toujours la nuit.
La plus sombre.
Incapable de voir plus loin que le bout de ton nez. Ou de voir autre chose que ce que tu connais déjà.
Et tu connais la chaleur de son corps.
Et quelque part, ça te rassure. Ça te calme.
Ça te guérit.

Oui, vous êtes enfermés. Mais vous serez plus jamais seuls.
Plus jamais.

« On a ça en commun alors. On est là pour des gens qu'on aime. »

Et tu penses à Eun-Hee, qui t'attends probablement entre tes quatre murs de chez les sages.
Et tu penses à ta main, quand elle se balade dans ses cheveux.
Et tu penses que définitivement, il n'y a pas d'endroits qui méritent plus ta main.
Et si t'étais pas aveugle, tu te rendrais compte que si. Y'en un au moins un.

Et ta main y est.

Tes bras qui l'entourent, cette fille étrange. C'est une bonne chose. C'est un bon sentiment. C'est beau. Et t'apprécies réellement ça.
Mais tu t'le dis pas, t'oses pas t'en rendre compte.
Bah ouais.
T'aurais trop peur de pouvoir être heureux.
Vieux renard qui veut rester seul. En hibernation dans son terrier.

C'est ta joue que tu finis par poser sur son épaule, tes lèvres à quelques centimètres de son cou.
T'as pas envie de l'embrasser, ce cou si tentateur. Parce que pour le moment, tu le trouves pas tentateur.
C'est juste un cou.
Intéressant.
D'une personne particulièrement intrigante.

« Regarde les, ils sont pas trop mignons ? J'aimerais bien avoir quelqu'un comme ça moi aussi. Quelqu'un sur qui me reposer. Quelqu'un sur qui compter. »
Tu tournes la tête, tu lèves les yeux. Ils sont deux, face à Sa Rang, et ils vous regardent, des étoiles dans les yeux.
Mignons ?
Quelqu'un sur qui se reposer ?
Quelqu'un sur qui compter ?
De qui ils parlent ?

De qui ?

Une combattante de l'extrême et un renard démissionnaire ?

Ah bah oui, l'image doit être sympa, c'est clair.


Spoiler:
 

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
ALCHIMISTE
leader ; reine guenièvre
avatar
ALCHIMISTEleader ; reine guenièvre
PSEUDO : oska, judas, savage princess
MESSAGES : 207
POINTS : 76
AVATAR : Bae Suzy
COPYRIGHT : kawainekoj ; astra ; lazare
COLOR : uc


DATE DE PEREMPTION : 22 yo
VIE ANTERIEUR : actrice plutôt populaire
ORGANE SAIGNANT : obnubilée pas par amour mais par sauf de pouvoir ; si tu peux m'élever alors je te dirais que je t'aime
BRO FOR LIFE : alchimistes ; reine des foux, royaume des songes et château de cartes

cold and slow
i'm a murederer
no singging angels or shattered souls
the twist and the strain is my right
love and pain are my blood and knife
so run, run before i catch you



Voir le profil de l'utilisateur

Sudo Orihime


MessageSujet: Re: There's a storm in her heart ft. Hyun ki darling    Dim 3 Avr - 16:01


inside the storm



Des gens qu’on aime. Mais je n’aime personne moi. Enfin si, elle. Avec elle il n’y a que des certitudes. Pour elle je ne me pose jamais de questions. Je la garde bien au chaud dans ma tête et dans mon cœur. C’est mon exclusivité. Je ne parle jamais d’elle, pas même à Hye Su. Parce qu’elle est là, tout au fond de moi je ne voie pas les autres. C’est peut-être plus facile comme ça. Plus facile de survivre. Parce que ça ce n’est clairement pas vivre. Je ne me sens vivante que lorsque mes poings traversent l’air et s’abattent sur leur proie. Je ne me sens vivante que dans la douleur d’un combat. Un point commun et des gens qu’on aime… ça doit bien être la seule chose qui nous réunit, lui et moi. Je ne suis peut-être pas perspicace mais je l’aurais senti si cet homme était aussi fou que moi. Je ne suis pas complètement folle, pas comme cet imbécile de Taek Yoon ou comme Pi Red. Il y a bien plus dérangé que moi sur cette île et il en débarque de nouveaux tous les jours. Mais je ne suis pas totalement saine d’esprit. Et pour me rassurer je préfère me dire que moi au moins j’ai conscience de mon déséquilibre. Pour me rassurer je préfère ne pas y penser.

Je ne peux qu’approuver ses mots par un hochement de tête. Le reste de mon corps reste figé. Je ne veux pas lui dire le fond de ma pensée. Que nous sommes surement à des années lumières l’un de l’autre et qu’il n’y a qu’un amour tellement fort et tellement grand pour quelqu’un qu’on a était directement catapulté sur cette île. Sauf que lui est innocent et pas moi. Il le sait mais je ne veux pas le dire à voix haute. S’il ne demande pas je ne le dirais. Et je ne veux pas parler d’elle. Pas maintenant. Pas aujourd’hui. Quand ?  Jamais. Je sais pas. Je peux pas.

« Regarde les, ils sont pas trop mignons ? J’aimerais bien avoir quelqu'un comme ça moi aussi. Quelqu’un sur qui me reposer. Quelqu’un sur qui compter. »
Ils sont là, à une distance raisonnable en face de moi. Ils nous regardent mais n’ont pas l’air hostiles ce qui ne m’empêche pas d’être en alerte. Se méfier de tout le monde. Mon corps se tend, prêt à intervenir à tout moment. Je  ne veux pas qu’ils s’approchent, qu’ils aient des arrières pensées ou non. Je veux qu’ils partent. Je veux qu’on nous laisse seuls.
Ils ont dit mignons. J’essaie de m’imaginer la scène à leur place mais je ne peux pas. Pour moi il n’est qu’une voix et une paire de bras qui se cachent dans mon dos et dans l’ombre. Ça me frustre. Plus que d’habitude. Je m’étais presque faite à l’idée que je ne verrais pas son visage, ça me plaisait. Peut-être parce que mon monde se résume à un fantôme. Pourtant le fait que deux parfaits inconnus puissent profiter de ce…spectacle…ne me plait pas du tout.

Se reposer, compter. Ça veut dire quoi ça ? J’ai déjà Seo Hee ou Hye Su pour ça. Comment je pourrais compter sur quelqu’un qui ne veut même pas se montrer ? C’est vrai ça, Sa Rang, comment tu peux faire confiance à ce type ? Je sais pas. J’en sais rien. Il n’y a pas d’explication et lui-même ne veut pas m’en donner. Pourquoi t’es là avec moi ? Pourquoi on est comme ça ? Pourquoi ?

« Pourquoi est-ce que tu ne veux pas me montrer ton visage ? » Ce n’est pas la question qui m’importe le plus. C’est la plus superficielle que j’ai en réserve mais c’est la plus facile à sortir. C’est peut-être parce que je ne sais même pas ce que je veux savoir. J’ai besoin de mettre des mots sur des questions, des impressions, des émotions. Et peut-être que tout au fond je sais. Tu sais que c’est toi qui dois trouver la réponse. Mais c’est trop vague, trop flippant. Trop…trop.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
CHIMERE
milice ; hydre
avatar
CHIMEREmilice ; hydre
PSEUDO : bermudes.
MESSAGES : 470
POINTS : 585
AVATAR : nana.
COPYRIGHT : © cproject. (avatar) + bermudes. (gifs) + ASTRA (signa.)
TDI : tae-hee.
COLOR : #cc99ff


DATE DE PEREMPTION : vingt-trois ans.
VIE ANTERIEUR : étudiante en astrophysique
ORGANE SAIGNANT : amoureuse.
BRO FOR LIFE : chimères


Voir le profil de l'utilisateur

Ichioka Yuno


MessageSujet: Re: There's a storm in her heart ft. Hyun ki darling    Sam 9 Avr - 0:58

there's a storm in her heart

sa rang & hyun-ki

Ils sont encore là.
Devant toi.
Devant vous.
Et ils vous regardent. Avec de l'envie, avec de la jalousie dans les yeux.
Y'a pas à être jaloux. Aucune raison.
Elle et toi, vous êtes pas ce couple que les gens vous pensent être.
Des raisons pour qu'ils le pensent ? Oh, il y en a probablement.
Comme, entre autre, tes bras qui l'entourent ou ton menton, posé sur son épaule délicatement.
Mais ils comprennent pas que ça n'a rien à voir de l'amour.
Ils comprennent pas que non, c'est ridicule et que très sincèrement, la jalousie, ils peuvent se la mettre bien profonde.
Ils n'ont aucune raison d'être jaloux ces gosses.
Aucune.
Vous devriez plutôt être jaloux d'eux.

Ils ont quoi, quinze ans ?
Seize ans ?
Ils ont du temps à vivre encore.
Au moins un peu.
Nous ? On a quoi, nous ?
Encore trois, quatre ans maximum ? Et après, il se passera quoi ?

Vous serez emmenés.
Vous serez exécutés.

Ils sont mignons ceux qui pensent que vous serez réinsérez dans la société.
Ils sont mignons ceux qui pensent que l'île, c'est paradisiaque, et que c'est juste un passage.

La blague.
La grosse blague.
C'est des conneries.

Ils te font doucement rire.

Tu les vois ricaner un peu, et finalement s'en aller.

Cassez-vous !
Allez loin !
Très loin !
Et profitez-en, bande de gosse, tant que vous le pouvez encore.


Même des fois, tu te penses défaitiste.
Toi même.
Un démissionnaire, un déserteur.
Voilà ce que t'es.

Mais ça mis de côté, tu pourrais être bien plus déprimé que tu l'es maintenant. Et tu connais des gens, sur cette île, qui le sont.
Ils dépriment.
Certains se suicident même.
Et tu les regardes faire.
Et quelque part, tu les comprends, ces pauvres enfants de la société de merde dans laquelle vous avez grandis.

Une fois les gosses partis, tu peux tranquille retourner à ta contemplation.

Du vide.

Ce beau vide qui s'étend devant toi.
Ce no fight land, qui a abrité la grande partie des grande guerres entre les gangs depuis ton arrivée.

Terre décadente.
Terre abandonnée.
Terre dérivée.

Son but était de séparer ce qui pouvait être batailler de ce qui ne pouvait pas l'être.
De séparer les gangs des pauvres dommages collatéraux.
De séparer ceux qui vivraient longtemps de ceux qui mourraient dans la minutes, la semaine ou le mois.
De ceux qu'avaient une assurance vie de ceux qui n'en avaient pas.

Tu laisses le temps défiler, et t'aimes ce silence.
T'aimes le fait de juste être là, attendant que quelque chose se passe.
Avec Sa Rang dans tes bras.
Et tu fais rien d'autre. Tu la tiens juste dans tes bras. Et t'aimerais que le temps s'arrête maintenant ; Quand elle ne sait toujours pas qui tu es. Quand tu ne sais pas encore ce qui arrivera quand vous aurez vingt-cinq ans.
Quand tu peux encore essayer de trouver un moyen de t'enfuir.

Sauf que t'es débile.
T'es con.
Et que t'y penses même pas, à essayer de t'enfuir.

C'est impossible pour toi, d'y penser, pas vrai ?
Parce que t'es borné.
Parce que t'es défaitiste.
Parce que t'es démissionnaire.
Parce que t'attends rien.
Parce que tu te dis que de toute façon, dans trois ans, tout sera fini.

« Pourquoi est-ce que tu ne veux pas me montrer ton visage ? »

Et tu sembles redescendre sur terre.

T'arrêtes de regarder au loin. Et tu tournes un peu la tête, et tu peux voir Sa Rang.
Et elle se pose vraiment la question. Et tu connais la réponse.
Ou peut-être pas.
Pourquoi tu veux pas lui montrer ton visage ?
Pourquoi t'as pas envie de lui dire qui tu es ?
Tu sais pas en réalité.

T'as peur que ça s'arrête peut-être ?
T'as peur qu'elle s'en aille ?
T'as peur de plus la voir.

Et là toujours, t'es aveugle à ce que tu ressens.

Et ça fait pitié.

« Tu voudrais que je te montre mon visage Sa Rang ? Tu voudrais savoir qui je suis ? Tu voudrais prendre le risque de plus jamais me voir ? »

Dis Sa Rang, ça te dit que je réponde pas à ta question ?
Ça te dit que j'évite soigneusement, avec la même délicatesse qu'un chauffeur de camion, ta question ?

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
ALCHIMISTE
leader ; reine guenièvre
avatar
ALCHIMISTEleader ; reine guenièvre
PSEUDO : oska, judas, savage princess
MESSAGES : 207
POINTS : 76
AVATAR : Bae Suzy
COPYRIGHT : kawainekoj ; astra ; lazare
COLOR : uc


DATE DE PEREMPTION : 22 yo
VIE ANTERIEUR : actrice plutôt populaire
ORGANE SAIGNANT : obnubilée pas par amour mais par sauf de pouvoir ; si tu peux m'élever alors je te dirais que je t'aime
BRO FOR LIFE : alchimistes ; reine des foux, royaume des songes et château de cartes

cold and slow
i'm a murederer
no singging angels or shattered souls
the twist and the strain is my right
love and pain are my blood and knife
so run, run before i catch you



Voir le profil de l'utilisateur

Sudo Orihime


MessageSujet: Re: There's a storm in her heart ft. Hyun ki darling    Sam 16 Avr - 9:59


inside the storm



Je ferme les yeux et soupirs discrètement quand les deux gamins passent leur chemin. Peu à peu la  tension tombe et mon corps se détend. J'attends de ne plus les voir. De ne plus entendre leurs piaillements. Le regard dans le vide j'essaie de me souvenir pourquoi je suis ici. Je me rappelle de cette envie de tuer en me levant. L'ouragan a disparu sans laisser de traces derrière lui, sans même que je le remarque. C'est un phénomène rare et je ne vais pas m'en plaindre.

Je n'aime pas sa réponse. Toujours aussi abstrait. Agacée, mes mains se détachent de ses bras d'elles-mêmes. Ça m'énerve parce qu'il ne veut pas se mouiller. Ça m'énerve parce que sa dernière phrase m'a touchée en plein cœur. Et pour une raison que j'ignore l'idée qu'il ne réapparaisse plus de derrière mon dos m'ennuie. Pourquoi ? Je me pose trop de questions en sa présence. Ce n'est pas bon. Je ne crois pas que ça le soit.

« T'es un genre de Cendrillon, tu te transforme en souillon si tu dévoile ton  visage ? » Je demande sarcastique avec un rictus amer planté sur les lèvres. Ma question sonne plus comme un rapproche que l'un de mes sempiternels sarcasmes. Mais qu'est-ce que je pourrais dire d'autre ? J'ai l'impression d'être à sa merci. De  ne pas avoir les armes pour lutter contre ses mots. Je n'aime pas le sentir impuissante surtout quand je ne peux même pas utiliser mes poings. Je ne suis bonne qu'à ça et c'est mon gros défaut quand je suis avec lui. Ça m’énerve mais ce n’est pas la même colère que celle de ce matin. C’est n’est pas une colère habituelle. Pas de haine. Pas de rancœur. Pas même envie de frapper. Ça ne me ressemble pas. Ce n’est pas moi. Cette information me saute à l’esprit de plein fouet. Alors c’est ça. Je ne suis pas moi-même en sa compagnie mais quelque part tout au fond de moi je ne vois pas forcément cela comme une mauvaise chose. Et si… Non ce n’est pas ça. Il ne peut clairement pas me faire le même effet qu’elle. Je secoue la tête pour réfuter une bonne fois pour toute cette idée. Pour la première fois j’ai envie de fuir. Loin, très loin.

J’ai l’impression que le sol s’effrite sous mes pieds. Son visage ensanglanté m’apparait tout d’un coup. Cette vision me surprend tellement que je m’agrippe à la seule chose qui soit à portée de main, lui. Je serre fort ses bras, un peu trop même mais je ne fais pas attention. C’était quoi ça ?

« Tu ne vas pas disparaître hein ? » Je lui demande d’une voix peu assurée. Et pour la première fois de ma vie j’ai peur de perdre une autre personne qu’elle. Pour la première fois de ma vie je souhaite ressentir la chaleur d’une autre personne. Pour la première fois de ma vie je veux qu’un homme me sert jusqu’à l’étouffement dans ses bras.

Mais je sais pas pourquoi.
Reste juste et soit témoin de ma faiblesse dans cette plaine délabrée.

Revenir en haut Aller en bas
CHIMERE
milice ; hydre
avatar
CHIMEREmilice ; hydre
PSEUDO : bermudes.
MESSAGES : 470
POINTS : 585
AVATAR : nana.
COPYRIGHT : © cproject. (avatar) + bermudes. (gifs) + ASTRA (signa.)
TDI : tae-hee.
COLOR : #cc99ff


DATE DE PEREMPTION : vingt-trois ans.
VIE ANTERIEUR : étudiante en astrophysique
ORGANE SAIGNANT : amoureuse.
BRO FOR LIFE : chimères


Voir le profil de l'utilisateur

Ichioka Yuno


MessageSujet: Re: There's a storm in her heart ft. Hyun ki darling    Mar 19 Avr - 22:05

there's a storm in her heart

sa rang & hyun-ki

T'aimerais pouvoir être juste à ses côtés, comme ça, son corps entouré de tes bras.
T'aimerais des fois que personne vous dérange et qu'elle pose pas de questions.
Plusieurs fois tu t'es demandé pourquoi les choses changeaient. La vie est bien comme elle l'est sur l'île. Alors pourquoi la changer.
Parfois tu te demandes comment ça aurait évolué si vous aviez pas pris la décision, à plusieurs, de créer les gangs.
D'ailleurs, au début, t'étais loin d'être pour ; Tu pensais que ça vous séparerais, que les gens commenceraient à se battre encore plus, à se détester un peu plus.

Et t'avais raison.

Tu étais tellement contre que t'as mis un moment avant de rejoindre les sages. Et c'est parce qu'un jour, en te baladant, t'as découvert les tunnels qu'ils t'ont nommés maître Jedi.
Aujourd'hui, tu t'es habitué à eux et à cette hiérarchie sur l'île. Mais t'aurais préféré que rien ne change.
Et tu préfères, toujours aujourd'hui, quand rien ne change.

Donc oui, t'aimerais qu'elle ne te pose plus de questions. T'aimerais pouvoir continuer à être aux alentours sans lui dire qui tu es.
Pas uniquement parce que tu as de réels problèmes à accepter le comportement des magiciens, mais aussi parce que t'as aucune idée de comment elle réagirait si elle savait qui tu es.
Un sage.
Un des porte-parole.

Celui qui est connu pour être un des ancêtre de l'île, mais aussi celui qui a abandonné le navire.
Celui qu'on ne voit plus que comme un vieil homme qui parcours l'île de long en large par habitude. Par ennui.
Un vieux sage qui s’ennuie.
T'as pas envie qu'elle sache que celui qui lui provoque cette excitation, ces questionnements, celui qui la tient si ferment dans ses bras est juste une autre vétéran dont l'île a brûlé les ailes.

Donc tu préfères éviter la question.
Tu préfères lui dire qu'au fond, c'est elle qui voudrait pas, et pas toi qui a juste peur de sa réaction.

« T'es un genre de Cendrillon, tu te transforme en souillon si tu dévoile ton visage ? »
Et tu souris, et tu lâches même un petit rire. Parce qu'aux dernières nouvelles, Cendrillon, c'est pas en dévoilant son visage qu'elle se transforme en souillon, c'est quand minuit passe.
Et cette comparaison te semble tellement inappropriée que oui, t'en ris doucement. Surtout que t'es loin d'être Cendrillon. T'occupes une place bien trop élevée pour qui tu es réellement. Quitte à te comparer à quelqu'un du conte, pourquoi pas à Javotte. La personne placée à un haut rang dans la société sans réellement l'avoir demandé. Mais qui y est. Et quelque part, qui s'en sert.
Alors à part ce léger rire, tu trouves rien à lui répondre.

Et tu comprends que cette histoire l'énerve réellement lorsque tu te rends compte que même avant qu'elle ne parle, ses mains n'étaient plus posées sur les tiennes.
Et ouch, ça fait plus mal que tu ne l'imaginais.

Tu fronces les sourcils, t'essayes de voir comment la calmer, comment faire en sorte de retrouver ses mains.
Mais elles reviennent, rapidement, et d'elles mêmes.
Et cette fois ci, Sa Rang serre. Réellement. Et pas qu'un peu. Comme si elle voulait plus jamais que tu t'en ailles. Comme si elle avait décidé de te faire prisonnier.
Et l'idée, étonnement, ne te déplaît pas plus que ça.
Et la question te coupe le souffle.

« Tu ne vas pas disparaître hein ? »
Et encore une fois, tu réponds pas tout de suite.
Tu dois réfléchir.

Entre la réconforter.
Ou lui dire la triste vérité.

T'es de ceux qui pensent que cette île n'est qu'un passage. Le premier stade d'une mort imminente. Que cette île n'est qu'une façon de vous annoncer que votre vie sera plus courte que celle des autres gens de votre société.

« Non. »
Le réconfort.
« Je disparaîtrais que si tu me le demandes. »
Mensonge.
« Je te le promets. »
Menteur. Menteur. Menteur.

Elle décidera pas du moment où tu disparaîtra.
Non.

Le gouvernement le fera.
Pas toi.
Et encore moins elle.

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
ALCHIMISTE
leader ; reine guenièvre
avatar
ALCHIMISTEleader ; reine guenièvre
PSEUDO : oska, judas, savage princess
MESSAGES : 207
POINTS : 76
AVATAR : Bae Suzy
COPYRIGHT : kawainekoj ; astra ; lazare
COLOR : uc


DATE DE PEREMPTION : 22 yo
VIE ANTERIEUR : actrice plutôt populaire
ORGANE SAIGNANT : obnubilée pas par amour mais par sauf de pouvoir ; si tu peux m'élever alors je te dirais que je t'aime
BRO FOR LIFE : alchimistes ; reine des foux, royaume des songes et château de cartes

cold and slow
i'm a murederer
no singging angels or shattered souls
the twist and the strain is my right
love and pain are my blood and knife
so run, run before i catch you



Voir le profil de l'utilisateur

Sudo Orihime


MessageSujet: Re: There's a storm in her heart ft. Hyun ki darling    Dim 24 Avr - 16:18


inside the storm



J’ai froid. Je meurs de froid. Je suis glacée. Le soleil brille de mille feux mais mon corps est glacé. Son buste contre mon dos. Mes mains pressées contre ses bras. Sont la seule source de chaleur qu’il me reste. Alors je me colle, je serre, j’emprisonne. Juste un instant je voudrais arrêter de penser. A elle. A lui. Je voudrais seulement être du vent. Devenir la tempête qui hurle à l’intérieur de moi. Sans sentiments, sans peur, sans colère. Rien.

Je ne comprends pas ce que je ressens quand il me répond. J’ai l’impression que je vais tomber si je le lâche. J’aime ça autant que je le déteste. Je ne prends plus garde à ce que je ressens, à ce que je pense, à ce que je dis, à ce que je fais. C’est moi sans vraiment l’être. Si je le demande… Alors c’est ça. La seule de mes demandes à laquelle tu voudrais bien répondre. Disparaître. Si je demande un nom, un visage, un gang je n’aurais rien mais si demande un départ je l’aurais. Ça sonne comme une mauvaise blague. Une blague de très mauvais gout avec un arrière-gout d’égoïsme. Je n’arrive pas à me focaliser sur les « bonnes » choses. Il a dit qu’il resterait avec toi, il a promis. Réjouis t’en. La petite voix tout fond de moi est trop faible pour que je la remarque, pour que je comprenne. Je ne voie que les choses qui blesse, qui énerve, qui n’ont pas lieu d’être. Mais je ne sais pas faire autrement. Parce qu’une seule personne savait réellement me réjouir et elle est morte. Parce que t’as trop peur que quelqu’un prenne sa place alors tu ne veux rien voir.

Je pourrais rester des heures debout. Dans ses bras. Les ongles presque plantés dans sa peau. Petit-à-petit je détends ma prise sur lui. Je ne remarque même pas les marques que j’ai laissées sur son épiderme. Tu ne remarques jamais rien. J’ai un peu moins froid maintenant. « J’ai froid. » Je mens d’une voix blanche. Je ne sais pas trop pourquoi je dis ça. Ça n’a pas vraiment de sens mais rien n’en a ici. Alors pourquoi se poser la question ? Je n’attends pas de réponse. Je ne suis moi-même pas certaine de m’adresser réellement à lui. Je n’attends plus rien parce que… Parce que tu sais qu’il va rester.

« Je ne verrais pas ton visage mais tu vas rester avec moi. » Je dis ça comme si j’énonçais un fait évident. Une règle universelle comme celle qui dit que l’eau boue à 100 degrés. C’est une promesse. Mais je ne peux pas promettre que je ne chercherais plus à le voir "pour de de vrai". Je sais qu’un jour l’envie reviendra. Plus tôt que tu ne le crois.

« En échange dis-moi quelque chose sur toi. N’importe quoi. » Ce n’est pas une proposition. Je ne te laisserais pas le choix.

Revenir en haut Aller en bas
CHIMERE
milice ; hydre
avatar
CHIMEREmilice ; hydre
PSEUDO : bermudes.
MESSAGES : 470
POINTS : 585
AVATAR : nana.
COPYRIGHT : © cproject. (avatar) + bermudes. (gifs) + ASTRA (signa.)
TDI : tae-hee.
COLOR : #cc99ff


DATE DE PEREMPTION : vingt-trois ans.
VIE ANTERIEUR : étudiante en astrophysique
ORGANE SAIGNANT : amoureuse.
BRO FOR LIFE : chimères


Voir le profil de l'utilisateur

Ichioka Yuno


MessageSujet: Re: There's a storm in her heart ft. Hyun ki darling    Lun 25 Avr - 21:08

there's a storm in her heart

sa rang & hyun-ki

Tu n'as aucune honte à lui mentir.
T'as l'impression de faire la bonne chose après tout.
Tu penses que de lui dire que non, tu ne serais pas toujours là, ce n'est pas une bonne chose. Pas maintenant.
Pas alors qu'elle s’accroche à toi comme si tu étais sa bouée de sauvetage, comme si elle ne voulait jamais te voir partir. Comme si elle souhaitait de garder auprès d'elle le plus longtemps possible.
Et cette pensée te plaît autant qu'elle t'effraie.

T'as juste pas réussi à lui dire la vérité, voilà tout.
Et d'avoir menti, ça te dérange pas plus que ça au final. Parce que des fois, t'aimes bien aussi, penser que peut-être, tu partiras que si elle te le demande.
Des fois, t'aimes penser que ta mort ne sera pas décidée par le gouvernement juridique Coréen. Que oui, quand vous êtes majeurs, ils essayent de vous réintégrer à la société.

T'aimerais pouvoir penser ça sans savoir que tu te mens à toi-même.

T'aimerais te dire que ce n'est pas qu'une passe avant une mort certaine.
Et t'as peur que cette soudaine envie ait un lien important avec celle qu'est dans tes bras.

Sa Rang, qui es-tu ?

Tu penses qu'elle s'en rend pas compte, la magicienne, mais ses bras sur les tiens sont extrêmement serrés. Si elle décidait, pour x ou y raison de resserrer encore un peu, elle t'étoufferait probablement.

Je t'ai dit que je resterais, alors t'en fais pas. Laisse moi un peu de marge.

T'as peur.
Peut-être de te désintéresser. De la désintéresser.
En tout cas, t'as peur de plus pouvoir retrouver ça. Jamais. T'as peur de te dire que ta réponse était peut-être pas celle qu'elle attendait.
Mais au final, tu te rends compte : que ce soit le cas ou non, c'est ce que tu voulais lui répondre. C'est ce que tu voulais qu'elle pense.
Tu prends une profonde respiration, et tu profites de votre proximité, et même de la légère, mais présente douleur que t'infligent ses ongles sur ta peau.
Tu profites de tout ça, et tu la sens se détendre doucement ; Manifestement, ta réponse lui convenait. Et tu peux en être que parfaitement heureux. Ton mensonge n'était pas uniquement égoïstement basé sur ce que tu voulais croire.

« J’ai froid. »
Tu fronces les sourcils, et tu souris. En général, c'est ta réplique ça, pas la sienne. Pourtant, sans vraiment te résonner ou même réfléchir à tes actions, tu ressers très légèrement tes bras autour d'elle ; Tu veux pas qu'elle ait froid.
Tu voudrais pouvoir faire en sorte qu'elle n'ait jamais froid. Qu'elle se sente toujours dans cette chaleur où on se sent bien. Tu voudrais pouvoir lui tenir chaud autant que possible. Et pourtant, c'est juste de l'intérêt sur l'étrangeté de cette magicienne qui te fait réagir comme ça.
Bien sur.
Oui.
C'est évident.

Espèce de débile.

« Je ne verrais pas ton visage mais tu vas rester avec moi. »
Tu souris et hoche imperceptiblement la tête. Oui. Tu vas rester avec elle si c'est ce qu'elle veut. Tu resteras auprès d'elle, au moins jusqu'à ce que tu réussisses à trouver la réponse à la problématique qu'est cette fille ; Une magicienne, une boxeuse, dans un corps de fille fragile et presque faible.
Tu resteras auprès d'elle jusqu'à ce qu'on t'enlève à elle, sans te laisser le choix.
« En échange dis-moi quelque chose sur toi. N’importe quoi. »
Ne pas te voir contre te connaître un peu plus.
Ça semble bien.
C'est raisonnable comme marché. Et même si t'as une forte envie de lui dire quelque chose d’inutile, tu le fais pas.
Tu vas lui dire quelque chose qui pourrait la mettre sur la piste de qui tu es. Mais d'un autre côté...à un moment ou à un autre, il va bien falloir qu'elle découvre, qui tu es.
Il n'y a qu'en la laissant te parler à cœur ouvert, face à face, que tu pourras réellement réussir à la comprendre.
Non ?
Si.
Mais pas tout de suite.
Pas maintenant.

« J'étais là quand les gangs ont été crées. Et je suis tout de suite devenu un des leaders. »

Trop d'informations.
Trop Hyun-Ki.
C'était pas raisonnable.
C'était pas une bonne idée.
C'était débile de ta part.
C'était trop tôt.

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
ALCHIMISTE
leader ; reine guenièvre
avatar
ALCHIMISTEleader ; reine guenièvre
PSEUDO : oska, judas, savage princess
MESSAGES : 207
POINTS : 76
AVATAR : Bae Suzy
COPYRIGHT : kawainekoj ; astra ; lazare
COLOR : uc


DATE DE PEREMPTION : 22 yo
VIE ANTERIEUR : actrice plutôt populaire
ORGANE SAIGNANT : obnubilée pas par amour mais par sauf de pouvoir ; si tu peux m'élever alors je te dirais que je t'aime
BRO FOR LIFE : alchimistes ; reine des foux, royaume des songes et château de cartes

cold and slow
i'm a murederer
no singging angels or shattered souls
the twist and the strain is my right
love and pain are my blood and knife
so run, run before i catch you



Voir le profil de l'utilisateur

Sudo Orihime


MessageSujet: Re: There's a storm in her heart ft. Hyun ki darling    Lun 16 Mai - 21:00


inside the storm



Je ne sais pas ce que ça veut dire. Je ne sais pas pourquoi mais j'aime ça. Quand il me prend dans ses bras. Comme j'aime l'idée qu'il va rester encore longtemps. J'ai perdu la notion du temps depuis que je suis sur cette île. Je ne sais même plus depuis combien de temps j'ai débarqué. Les jours défilent sans que je puisse les dissocier. J'oublie. J'oublie que rien n'est éternel. J'oublie que nous sommes ici que pour un certain temps. Quelque part tout au fond de moi j'en viens à espérer que je sois plus vieille ou qu'il ait mon âge. Parce que ce serait plus simple comme ça. Pour moi en tout cas. Alors je ferme les yeux et je fais semblant de ne pas savoir.

Je bois ses paroles. Dis-moi qui tu es. Le mot leader me percute de plein fouet. J'oublie de me réjouir parce qu'il m'a répondu et pour une fois de façon à peine abstraite. Je me mets à penser à tous ces fameux leaders. De ce que je sais l'île est principalement dirigée par des hommes. C'est pratiquement tout ce que je sais d’ailleurs. Je ne connais pas grand-chose au fonctionnement des autres gangs. Ça ne m'intéresse pas vraiment. Celui des magiciens ne m’intéresse pas particulièrement non plus. Mais me voilà étrangement curieuse et je n'arrive pas à savoir si c'est une bonne chose ou non.

Je voudrais qu'il parle plus. Qu'il en dise trop. Mais j'ai trop peur que si je lui en demande encore aujourd'hui, qu'il se taise. J’ai envie qu’il me parle encore. Même si c’est pour me dire une de ces choses insensées dont il a le secret. Je ne comprends pas pourquoi mais je sais que c’est ce que je veux. C’est déjà ça. C'est un garçon étrange mais je commence à comprendre comment il fonctionne. Plus ou moins.  

« Merci. » C’est idiot. Je n’aurais pas dû dire ça. Le remercier de quoi ? D’être honnête ? De rester ? De me parler ? Ou tout ça en même temps ? Et une fois de plus je ne voies pas. Parce que tu ne veux rien voir. Parce que je ne veux pas comprendre. Ou tout simplement parce que j’en suis incapable. Et comme toujours lorsqu’il est là, que quelque chose le concerne, je ne sais pas. Je n’arrive pas à trouver de réponse. Pas même un embryon.

« Tu sais qui je suis n’est-ce pas ? » ça n’a pas grand intérêt, j’en ai conscience. Mais je veux qu’il continue de me parler. Je n’ai jamais été douée pour faire la conversation. En général se sont les autres qui parlent et moi je réponds. Cette île est en train de me changer. Son contact aussi mais ça tu ne le voies pas.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
CHIMERE
milice ; hydre
avatar
CHIMEREmilice ; hydre
PSEUDO : bermudes.
MESSAGES : 470
POINTS : 585
AVATAR : nana.
COPYRIGHT : © cproject. (avatar) + bermudes. (gifs) + ASTRA (signa.)
TDI : tae-hee.
COLOR : #cc99ff


DATE DE PEREMPTION : vingt-trois ans.
VIE ANTERIEUR : étudiante en astrophysique
ORGANE SAIGNANT : amoureuse.
BRO FOR LIFE : chimères


Voir le profil de l'utilisateur

Ichioka Yuno


MessageSujet: Re: There's a storm in her heart ft. Hyun ki darling    Mer 18 Mai - 2:18

there's a storm in her heart

sa rang & hyun-ki

T'avais peur de lui en avoir trop dit. T'avais peur que ta réponse fasse tilt et qu'elle comprenne tout de suite qui tu es. Et tu n'as pas envie qu'elle le sache. Pas tout de suite. Et si c'est jamais, ça t'arrangerait sûrement. Parce oui, cette fille est une énigme. La seule énigme que tu ais trouvé sur cette île. Mais tu refuses de te dire qu'un jour, si tu apprends à trop la connaître. Si elle apprend à trop de connaître, tu préfères pas imaginer ce qui se passerait. Tu as peur de t'attacher en réalité. Parce que si tu t'attaches à elle... Oui, tu lui as promis de rester avec elle tout ce temps. Oui, tu lui as promit de rester à ses côtés, jusqu'à ce qu'elle te demande de ne plus le faire. Oui, tu lui as dit que tu resterais jusqu'à ce qu'elle te demande de partir. Mais tu pourras pas tenir cette promesse. Sauf si elle te demande de partir avant la fin de tes années. Trois ans. Trois petites années à rester dans ta maison. Et la mort. Le néant. Plus rien. Tu refuses de t'attacher à elle, ou de la laisser s'attacher à toi. Tu refuses de perdre quiconque. Et tu sais que déjà tu laisseras Eun-Hee, Riley, In Soo et les autres Jang derrière toi. Tu laisseras Sang Kil contrôler les serres. Tu laisseras tant de personne derrière. Tu ne veux pas t'attacher à Sa Rang plus que tu ne l'es déjà. Tu refuses de la perdre elle aussi. Et tu te dis que si tu ne la gagnes pas, alors la séparation ne sera pas aussi difficile. C'est pour ça, que tu refuses de la regarder dans les yeux lorsque tu es cet homme mystérieux. C'est pour ça que tu refuses de la laisser en savoir ne serait-ce qu'un peu plus sur toi. Tu refuses de lui donner de l'espoir. Tu refuses de te donner de l'espoir, à toi. L'espoir de jours intéressants et heureux sur cette île. Que tu as appris à aimer comme elle était. Tu en as fait ta demeure, ton foyer. Ta maison. Le première maison que tu ais réellement eue. Et ça te brisera déjà bien assez de la laisser, même si c'est pour mourir quelques heures plus tard. Tu refuses de pleurer en la quittant elle. Celle qui n'est pourtant censé être qu'une expérience scientifique. Une expérience de pacotille oui. Une magicienne. Une battante. Dans ce corps si féminin, si frêle. Si doux. Si beau.

« Merci. » Tu souris. Et tu poses ta tête sur son épaule, réellement, y prenant appuie. Tu voudrais lui dire que ce n'était qu'une information de rien du tout. Que tu aurais pu lui en donner une autre plus intéressante. Mais quelque chose te dit que ce n'est pas le cas. Alors tu ne réponds rien. Parce que ce merci n'attend pas de réponse. Et tu regardes son visage. Parce qu'à part si elle se tourne, elle ne verra pas le tien, mais de là où ton visage est posé, tu vois légèrement son profil. Et sans que tu ne t'en rendes réellement compte, ton sourire s'élargit sur ton visage. Si seulement elle savait ce qu'elle fait. Si seulement elle se rendait compte qu'elle réussissait à te faire sourire comme personne, pas même Eun-Hee ne peut le faire. Parce que, sans que tu le saches, dans ta tête, cette pensée cachée, quelque part. Cette pensée qui fait que tu pleureras de toute façon, quand ils viendront te chercher. Cette pensée qui fait que même si elle te le demande, tu ne la quitteras pas. Cette pensée que tu renfermes et que tu refuses de voir. « Tu sais qui je suis n’est-ce pas ? » Alors tu hoches la tête. Elle doit le sentir sur son épaule. Et tu attrapes une de ses mains et tu l'amènes jusqu'à tes lèvres, faisant attention qu'elle ne tourne pas, elle. Et ton geste est rapide, doux, et absolument irréfléchi. C'est juste venu comme ça. Et tu te détaches d'elle, doucement, relâchant sa main et la pression que tes bras avaient sur son corps. « Je sais qui tu es. Sa Rang, magicienne. Boxeuse. Et belle. » Et tu rougis. Oui. Hyun-Ki, toi, le vieux renard qui effraye les nouveaux, tu rougis. Tu ris doucement, de gêne probablement. Et tu te racles la gorge. C'était mal venu. Puis tes yeux se recadrent devant toi. Et tu écarquilles les yeux. Et tu n'as pas le temps d'arrêter la voix de l'ewok de vous atteindre. « Hyun-Ki ! On a besoin de toi chez les sages. » Et cette fois, tes bras se retirent complètement d'autour de son corps, et de pas rapides, tu te retournes, et tu cours. Parce que tu es un sage lâche, qu'elle ne devait pas entendre ton prénom. Et que tu n'es pas prêt à l'affronter. Pas encore.

Jamais, si possible.

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: There's a storm in her heart ft. Hyun ki darling    

Revenir en haut Aller en bas
 
There's a storm in her heart ft. Hyun ki darling
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Swatchs SLEEK (Original, Storm, Sunset et Graphite) +MAJ (Acid)
» opération désert storm
» DOCUMENTS GUERRE DU GOLF (DESERT STORM)
» Archiviste Storm Eagle
» Ororo Munroe (Storm) [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le pays imaginaire :: It's so surreal, I can't survive :: crocodile :: version précédante :: versions précédantes de la précédante-
Sauter vers: