• A partir du Samedi 12 et jusqu'au Lundi 14, vos deux admin's seront en vacances. Pour la moindre question, le moindre problème, contactez KANG OANH
• Nous sommes en surplus évident de chimères. On ne ferme pas le gang, obviously, mais si vous pouviez privilégier les autres gangs, particulièrement les alchimistes, sages et sans-gangs, ce s'rait cool. ptit coeur


Partagez | 
 

 Pour savoir si tu évolues, ne te compare pas aux autres mais compare toi à ce que tu étais il y a un an

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité



Invité


MessageSujet: Pour savoir si tu évolues, ne te compare pas aux autres mais compare toi à ce que tu étais il y a un an   Mar 22 Mar - 15:56

You like to think that you're immune to the stuff
No Hye Su & Kwang Yon Shi



Dès son réveil, il avait senti que la journée virait au drame et son instinct ne l'avait pas trompé. Il s'était prit la tête avec de nombreuses personnes auxquels il tenait et accordait un minimum d'attention, la surveillance dont il faisait preuve par les deux chefs des factions Chimères et Magicien le rendait un peu plus parano. En début de soirée, une vente de drogue avait tourné à la baston mais contre toute attente cela ne calma pas sa fureur intérieure ; ajouté à cela le fait que son frère lui avait passé un savon monumental et qu'il avait rétorqué avec des mots durs et blessants.

Il avait ensuite quitté son quartier s'enfonçant dans la noirceur de la nuit afin de se calmer. Les remords envahissaient son esprit et son cœur lui faisait mal, il ne cessait de penser à son frère et à sa propre façon d'être. Pourtant il aimerait tellement ne plus passer pour ce petit con arrogant mais il n'arrivait pas à changer, cette double identité avait avalé sa propre façon d'être.

N'en pouvant plus de réfléchir, il retrouva un groupe de jeunes gens appartenant au même gang que lui et qui avait un effet néfaste sur lui. Il paya une dose d’héroïne puis se trouva un coin tranquille ou il pût préparer et s'injecter sa dose. Personne ne soupçonnait qu'il se droguait et il ne voulait pas que ça se sache, il ne voulait pas voir l'horreur sur le visage de ses proches.

Il ne lui fallut que quelques minutes pour qu'il se mette à planer, dans un état semi-comateux. Il se releva non sans mal et se blesser et se mit à marcher, tels un zombie sans savoir ou ses pas le mener. Ses jambes le portèrent vers le quartier des Chimères, histoire de se jeter dans la gueule du loup ? Pas vraiment il avait besoin de réconfort et de se sentir en sécurité.

Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


MessageSujet: Re: Pour savoir si tu évolues, ne te compare pas aux autres mais compare toi à ce que tu étais il y a un an   Ven 25 Mar - 19:31

You like to think that you're immune to the stuff
No Hye Su & Kwang Yon Shi



Sérénité où étais-tu donc passée ? Notre chère Polymnie t’as cherchée toute la journée et faute de t’avoir trouvée, la brune passa son temps à ruminer, n’exaltant qu’un faux plaisir à l’oreille de ses clients – même à ceux qui d’habitude savait la faire voler. Mauvais réveil, pied gauche levé en premier, sans doute étaient-ce là les causes de cette mauvaise humeur. Ou bien cet étrange rêve où elle se retrouvait sans attache aucune, où sa sœur vivait au loin, sans avoir le besoin de la présence de sa sœur à ses côtés et où ses amis la fuyaient parce qu’elle n’avait pas d’utilité. Même Yon Shi, même lui la délaissait pour son bon plaisir, pour un trait d’une poudre magique, celle qui amène dans le pays merveilleux et enchanteur, parce qu’il est plus efficace que sa compagnie à elle.

Hyesu avait le regard terne. Ses joues à l’habitude si roses, pleines de fraîcheur juvénile étaient pâles et son état morose. Ce soir, elle ne travaillerait pas. Capricieuse qu’elle était, elle savait pourtant que ça lui retomberait dessus. Et bien que cela se passe ainsi, l’ainée des jumelles ne changerait pas d’avis. Alors, après s’être pouponnée et lavée, la belle sortit de son donjon sucré pour s’aventurer dans les ruelles de son quartier. Elle s’était beau apprêtée, elle n’était pas apte à rencontrer quelqu’un, discuter même. A l’instant même, il y aurait simplement deux personnes capables de la calmer : sa sœur et Yon Shi. Mais à ce dernier, elle en voulait un peu, parce que ça faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas vus.

Et quand on parle du loup. Elle vit le petit voguer entre les passants, marcha même devant elle sans la remarquer. Et il est bien évident que l’indignation s’empara de ses entrailles. Elle courut alors vers lui et d’une manière enfantine, elle lui frappa l’épaule de son petit poing inoffensif : « Yah ! Yon Shi-ah ! Comment tu oses ? » Faire un foin devant les autres étaient une mauvaise idée, la brune le savait, mais sur le moment elle n’en avait que faire. « Pourquoi tu passes devant moi sans me parler ! Tu veux plus me parler, c’est ça ? » Paranoïa ? Sûrement oui. La petite s’agrippa à son poignet, le visage baissé. « T’as pas le droit… De plus me parler. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Pour savoir si tu évolues, ne te compare pas aux autres mais compare toi à ce que tu étais il y a un an
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le pays imaginaire :: It's so surreal, I can't survive :: crocodile :: version précédante :: versions précédantes de la précédante-
Sauter vers: