• A partir du Samedi 12 et jusqu'au Lundi 14, vos deux admin's seront en vacances. Pour la moindre question, le moindre problème, contactez KANG OANH
• Nous sommes en surplus évident de chimères. On ne ferme pas le gang, obviously, mais si vous pouviez privilégier les autres gangs, particulièrement les alchimistes, sages et sans-gangs, ce s'rait cool. ptit coeur


Partagez | 
 

 - ça pue l'humidité ! - non, ça sent la culture et le savoir. [HYUN-KIYO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité



Invité


MessageSujet: - ça pue l'humidité ! - non, ça sent la culture et le savoir. [HYUN-KIYO]   Lun 21 Mar - 18:35

-ça pue l'humidité
-non ça sent la culture et le savoir
silence ça pousse. Δ hyun-ki & kiyoko.

tu as lu quelque part que l'homme poursuit une quête éternelle, celle du savoir. t'as trouvé ça joli. du coup tu t'es dit pourquoi pas. tu t'es réveillée, comme toujours aux aurores. tu as traîné dans la forêt, un moment. il est beau votre chez vous. tu souris. ça sent toujours bon ici. un mélange de pin, d'érable et de houblon. puis on y entend de si belles mélodies ! il y a le chant des oiseaux au dessus de ta tête, le son d'une hache s'écrasant contre un rondin de bois à l'écorce dure, les rires et les voix. des dizaines de voix se mêlant et formant un langage totalement incompréhensible mais pourtant si beau. en souriant toujours, du quitte la forêt. on t'a dit de rester sur tes gardes, on t'as dit que tout le monde ici ne te veux pas que du bien. mais tu t'en moques. mais tu n'en fais rien.  en fredonnant, toujours. Les paysages défilent très doucement devant tes yeux. tu t'arrêtes, beaucoup. tu essayes de prendre en compte chaque détail, tu veux te souvenir du plus de choses possibles. de cette odeur qu'à le sable, du bruit de la mer contre les côtes, de l'odeur enivrante de ce que l'on cultive dans les serres. tu es une inventri et pour toi, chaque chose a son importance. inventeur ? c'est un grand mot.. tu aimerai en devenir un, mais tu n'es qu'une novice, une débutante. légèrement maladroite sur les bords, t'as beau avoir de bonnes idées tu ne les mènes jamais à terme..
pourtant, tu continues à croire que tu révolutionnera le monde actuel. d'une manière ou d'une autre.

tu gagnes la bibliothèque sans trop de problème. tu pousses la porte d'entrée de toutes tes forces. elle est lourde. tu entres rapidement et, sans que tu ne puisse rien y faire tu lâches un énorme waouh. autour de toi, d'énorme coussins sont disposés au sol et, les quelques personnes ayant déjà prit place dans la grande salle éclairée te regardent. tu rougis. pardon.. en te frayant un chemin entre eux tu gagnes une étagère que tu parcours rapidement du regard. c'est allucinant le nombre de livres que cet endroit contient, tu n'as jamais vu une pièce en rassembler autant d'ailleurs ! totalement fascinée, tu touches à tout, penchant la tête sur le côté pour lire les indication sur la tranche des ouvrages sans les déplacer. tu avances ainsi sur quelques mètres puis tu fronces les sourcils.
que fais tu là, au faite ?
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
CHIMERE
milice ; hydre
avatar
CHIMEREmilice ; hydre
PSEUDO : bermudes.
MESSAGES : 470
POINTS : 585
AVATAR : nana.
COPYRIGHT : © cproject. (avatar) + bermudes. (gifs) + ASTRA (signa.)
TDI : tae-hee.
COLOR : #cc99ff


DATE DE PEREMPTION : vingt-trois ans.
VIE ANTERIEUR : étudiante en astrophysique
ORGANE SAIGNANT : amoureuse.
BRO FOR LIFE : chimères


Voir le profil de l'utilisateur

Ichioka Yuno


MessageSujet: Re: - ça pue l'humidité ! - non, ça sent la culture et le savoir. [HYUN-KIYO]   Jeu 24 Mar - 17:33

-ça pue l'humidité !
- non, ça sent la culture et le savoir

kiyoko & hyun-ki

La bibliothèque. L'endroit que t'aimes le plus sur cette île. Après c'que t'appelles réellement ta maison : les tunnels. T'aimes bien être entourée de livres, mais plus que ça, t'aimes l'architecture de la chose. T'aimes le fait que le bâtiment en soi soit une œuvre d'art. Tu sais pas si les gens des autres gangs qui y aillent se rendent compte que de tous les bâtiments de l'île, c'est probablement celui qui est le plus beau. Bon, qu'on te dise que chez les chimères, c'est pas trop dégueu non plus, ouais, tu veux bien le croire. Mais eux mis à part, la bibliothèque est vraiment l'endroit avec le plus de charme de l'île. Après les tunnels. Évidemment. Plus t'y penses, plus tu te dis que franchement, tu ressembles parfois bien plus à une taupe qu'à un homme.

T'es posé tranquille dans un côté d'la bibliothèque, tu demandes des comptes à personne, mais tu saiis, tu sais que tu vas pas être tranquille longtemps. Parce qu'Obi-Wan te cherche actuellement. Il veut te voir, te passer un savon, et aller travailler dans les tunnels. Il veut te voir pour te dire que, très sincèrement, t'es pas cool comme mec, et que tu devrais au moins, prendre le temps de l'accompagner une fois de temps en temps. Pour être un minimum décent qu'il rajoutera. Et il te dira aussi que si ça continue, tu vas perdre ta place. Et il finira par te dire que non. Il sait très bien que tu la perdras jamais, et qu'au fond, tu sais qu'il t'aime bien et qu'il pourrait travailler avec personne d'autre que toi. « QUI GON ! » Ah. Mais qui voilà ? « Très sincèrement, t'es pas cool comme mec. Tu devrais au moins prendre le temps de m'accompagner de temps en temps. Pour être un minimum décent. Si ça continue tu vas perdre ta place. » Tout bon. « Non, c'est pas vrai, je sais très bien que tu la perdras jamais. » Encore tout bon. Une petite minute passe. « Au fond, tu sais que je t'aime bien et que... » C'est le moment. « ...je pourrais travailler avec personne d'autre que toi. » Tu finis avec lui, lui adressant un énorme sourire.

Il se pose à côté de toi, en profitant pour te foutre une claque derrière la tête. « Non, mais si ce que je te dis te gonfle, tu m'le dis hein. » Tu souris, le regarde, et il lève les yeux au ciel, les laissant fixés sur le plafond. « Non, en fait dis rien, tais-toi. » Vous restez comme ça longtemps. Très longtemps. Jusqu'à ce que, une petite demi-heure plus tard, il finisse par se lever. Ce mec tient pas en place. Incapable de rester assis plus d'une demi-heure sans rien faire. Aucune patience. « Hey, Bibi. » Il se retourne, et te regarde, essayant un nouveau regard froid qui ne lui sied guère. « Moi aussi je t'aime bien tu sais ? » Il sourit finit enfin par sortir.

C'est juste à ce moment là qu'un grand « waouh » se fait entendre en plein milieu de la bibliothèque. Comme tous les sages présents, tu regardes en direction du bruit, et tu vois une gamine, probablement alchimiste vu l'émerveillement dans ses yeux. Elle s'excuse rapidement, et ça te fait sourire. Elle s'avance doucement dans une des rangées, la tienne, et tu la regardes avancer. Tu le vois, le désastre, qu'il arrive. Par terre, juste devant elle, les jambes étendues d'un sage qui s'est endormi. Elle a pas l'air de les voir. Et lui, il dort, donc il va pas les retirer. T'as pas envie de le réveiller, alors tu te lèves, tu t'approches d'elle, un peu, à bonne distance, et t'attends. T'attends. T'attends. Et lorsque la gosse tombe en avant, après avoir trébuchée sur les jambes du sage -qui s'est réveillé dû à la possible douleur d'un semblant de coup de pied dans les tibias- tu tends les bras de l'autre côté. Bras dans lesquels elle tombe directement. « Hey gamine, tu devrais faire attention où tu marches. » Tu souris imperceptiblement. Pas moqueur. Juste content d'avoir fait un semblant de bonne action. Tu viens de lui éviter de beaux bleus. Elle va te remercier, et tu pourras aller te rasseoir, et attendre que le temps passe. Encore.

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
 
- ça pue l'humidité ! - non, ça sent la culture et le savoir. [HYUN-KIYO]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le pays imaginaire :: It's so surreal, I can't survive :: crocodile :: version précédante :: versions précédantes de la précédante-
Sauter vers: